Le sprinteur Christophe Lemaitre, médaillé olympique du 200 m en 2016 mais miné par les blessures depuis plusieurs années, s'est entouré d'une nouvelle équipe fournie et experte, dans l'espoir de se relancer vers l'objectif des JO-2024, explique-t-il lundi.
Lemaitre (32 ans) avait décidé dès fin juin de mettre un terme à sa saison 2022, victime d'une énième blessure, et de se séparer de son entraîneur de longue date, Thierry Tribondeau. Après un été inhabituellement passé loin des pistes, le quadruple champion d'Europe s'embarque dans un projet articulé entre Metz et Aix-les-Bains, avec Anaïs Mougeot, sa compagne entraîneure, Massamba M'Baye pour la préparation physique, Frédéric Gazeau pour le travail foncier, le tout coordonné par l'ancien athlète Manuel Reynaert depuis la Savoie et enrichi par l'oeil de Richard Cursaz, entraîneur du relais 4x100 m français.
Athlétisme
Marathon de Valence : Kiptum et Beriso vainqueurs avec des chronos canons
IL Y A UN JOUR

"Je voulais vraiment chambouler de A à Z mes habitudes"

Autre apport notable: l'expertise scientifique d'une équipe genevoise spécialisée en médecine du sport, autour de François Fourchet, pour une vision précise de son état physique. Ce qui a valu à Lemaitre une batterie de tests "des hanches jusqu'aux orteils" pour le "décomposer sous toutes les coutures" au long de l'été.
"Je voulais vraiment chambouler de A à Z mes habitudes", explique à l'AFP le sprinteur, qui prévoit d'alterner deux semaines à Metz et deux semaines à Aix-les-Bains. "J'en avais marre d'être dans une impasse en termes de performance, d'être toujours blessé, de régresser. J'avais besoin de tenter quelque chose de complètement différent pour repartir de l'avant, poursuit-il. Avant, c'était un cercle assez fermé. Là, ça s'élargit. C'est un cap totalement différent, avec de nouvelles méthodes, de nouveaux moyens."
A la recherche de ses sensations passées depuis plusieurs années, Lemaitre n'a pas réussi une saison de niveau international depuis 2018. Sa dernière médaille en grands championnats, le bronze olympique du 200 m en 2016 à Rio, avait achevé de construire le plus beau palmarès du sprint masculin français.
Athlétisme
Kipchoge disputera le marathon de Boston en avril 2023
01/12/2022 À 15:26
Athlétisme
L'Insep ne sanctionne pas Happio, accusé d'agression sexuelle présumée
01/12/2022 À 14:19