Imago

Dopage : soupçons sur cinq Jamaïcains, Asafa Powell concerné, la situation EN DIRECT

Asafa Powell et quatre autres athlètes jamaïcains rattrapés par le dopage
Par Eurosport

Le 14/07/2013 à 18:41Mis à jour Le 15/07/2013 à 22:09

LIVE BLOG - Cinq athlètes jamaïcains, dont trois sprinters, ont été contrôlés positifs au cours des sélections nationales, selon le quotidien de référence local The Gleaner, informations confirmées plus tard par Reuters. L'agent d'Usain Bolt a démenti que la star mondiale de l'athlétisme soit concerné. C'est le nom d'Asafa Powell qui est au centre de l'affaire.

LUNDI - 21h53 : L'IAAF "ne relâchera pas ses efforts"

La Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) doit maintenir sa "ligne dure", a estimé son vice-président, le Britannique Sebastian Coe, également président du Comité olympique britannique. "Pour moi, la chose la plus importante est que le système de contrôle fonctionne et pour le bien des athlètes propres, il est très important que nous ne relâchions pas nos efforts (...) Nous ne pouvons pas nous permettre de perdre cette guerre. Il est important que les athlètes sachent que s'ils veulent se risquer à tricher, ils se feront prendre."

LUNDI - 17h31 : Adidas lâche Tyson Gay

Conséquence du contrôle positif de Tyson Gay : l'équipementier sportif allemand Adidas a décidé de suspendre son contrat de sponsoring du sprinter américain. "Même si nous présumons de son innocence jusqu'à que le contraire soit prouvé, notre contrat avec Tyson est pour le moment suspendu", déclare dans un communiqué le groupe allemand, se disant "choqué" par ces révélations.

"Adidas a une politique claire sur le dopage et l'usage de produits dopants", précise-t-il, ajoutant que chaque contrat avec les sportifs qu'il sponsorise inclut une clause de résiliation en cas de preuve de consommation de produits illicites.

LUNDI - 10h05 : L'IAAF SE CONGRATULE APRÈS CE COUP DE FILET

La crédibilité de l'athlétisme est "renforcée" à chaque fois qu'un cas de dopage est mis au jour, estime la fédération internationale d'athlétisme (IAAF), à la suite des contrôles positifs concernant les sprinteurs Tyson Gay et Asafa Powell. "L'engagement de l'IAAF en matière de lutte contre le dopage dans l'athlétisme est inébranlable", rappelle Nick Davies, porte-parole de l'instance dans un communiqué transmis à l'AFP.

"La crédibilité de notre programme antidopage, et de notre sport l'athlétisme, est renforcée, et non diminuée, chaque fois que nous sommes capables de mettre au jour un nouveau cas, et nous avons le plein soutien de tous les athlètes, entraîneurs ou responsables qui croient en un sport propre, ajoute-t-il. Nous avons une obligation d'éthique vis-à-vis de la majorité des athlètes qui croient en un sport propre. C'est pour eux que nous avons construit un programme qui est riche, qui cherche loin, et qui est sophistiqué. Le fait que nous soyons capables de détecter et de mettre à l'écart de notre sport les athlètes qui ont bafoué notre réglementation antidopage doit être compris en ce sens", souligne le porte-parole.

DIMANCHE - 23h50 : ARRESTATION D'UN MEDECIN ITALIEN LIÉ A ASAFA POWELL

The Gleaner, le quotidien jamaïcain à l'origine des révélations, annonçait dimanche en fin de soirée (heure française) l'arrestation en Italie d'un médecin soupçonné d'avoir fourni à Asafa Powell les produits dopants à l'origine de son test positif. Le nom du praticien n'a pas été communiqué. Il aurait vécu avec le sprinter jamaïcain. Des preuves auraient été saisies à son domicile.

22h15 : CARTER EST "CLEAN" SELON L'EQUIPE

L'Equipe affirme, au contraire du Daily Telegraph, que Nesta Carter ne fait pas partie des cinq athlètes qui se sont vus notifier un contrôle positif. L'athlète ne s'est pas encore prononcé, ni son entourage.

22h00 : APRES CES ANNONCES, VICAUT, 4E PERFORMEUR MONDIAL EN 2013

Tyson Gay (9"75), Nesta Carter (9"87) et Asafa Powell (9"88) pris par la patrouille, ce sont donc les trois meilleurs performeurs de la saison qui disparaissent des bilans en 2013 sur 100m. L'Américain Justin Gatlin et ses 9"89 sont donc la nouvelle référence planétaire cette saison, devant les 9"91 du Britannique James Dasaolu et les 9"94 d'Usain Bolt. Le Français Jimmy Vicaut occupe le quatrième rang mondial avec ses 9"95 de samedi aux "France" de Charléty.

21h30 : LE NOM DE NESTA CARTER CITÉ

Selon le quotidien britannique The Daily Telegraph, le troisième sprinteur en question serait Nesta Carter, médaillé d'or olympique du relais 4x100 mètres en 2008 en 2012 aux côtes d'Usain Bolt. L'entourage de Carter, qui a couru en 9"87 samedi à Madrid, ne s'est pas encore prononcé. Selon The Gleaner, les sprinters auraient pu ingérer la substance interdite en consommant un complément alimentaire nouvellement introduits au sein de leur groupe d'entraînement. Powell, Carter et Simpson s'entraînement ensemble au sein du groupe MVP Track Club en Jamaïque, sous les ordres de Stephen Francis.

Imago

21h10 : L'OXILOFRINE EST UN STIMULANT

20h20 : ASAFA POWELL EST CONCERNÉ

L'agent d'Asafa Powell confirme que son poulain fait bien partie des athlètes piégés par le contrôle des Sélections jamaïcaines pour les Mondiaux : "Nous allons travailler avec l'agence antidopage jamaïcaine pour comprendre comment cette substance s'est retrouvée dans son organisme." L'athlète produit un communiqué sur son site officiel, donnant le nom du produit (oxilofrine), mais dans lequel il nie toute intentionnalité. "Je ne suis pas et ne serai jamais un tricheur. Ma faute n'est pas d'avoir triché mais seulement de ne pas avoir été assez vigilant." Asafa Powell, 30 ans, ex-recordman mondial du 100 mètres (9''74 en 2007), ne sera pas aux Mondiaux de Moscou (10-18 août). Sherone Simpson fait elle aussi partie des athlètes contrôlées positives.


Le communiqué de Sherone Simpson

AFP

Face à l'impact d'une telle information, l'agent d'Usain Bolt dément catégoriquement, en direct sur la radio BBC5, que son client soit concerné par ces résultats.

Imago

Herb Elliott, président de l’agence antidopage jamaïcaine (JACDO), confirme à l'agence de presse Reuters l'authenticité des informations de The Gleaner. "Le processus de traitement de ces résultats a débuté conformément aux règlements de la JACDO. Nous ne pouvons donner aucune information supplémentaire tant que les athlètes concernés n'ont pas répondu à la notification du résultat de l'échantilon A." Reuters affirme cependant que deux sprinters, seulement, sont concernés, et trois athlètes de concours. L'un des cinq athlètes concernés serait un junior.

L'INFO :

Ce que dit The Gleaner, au départ, sur les athlètes concernés :

- Trois sprinters et deux athlètes de concours ;
- Ils ont été contrôlés lors des sélections (20-23 juin 2013) ;
- Deux des sprinters sont des médaillés d’or olympique.

Ce qu’il ne dit pas :

- Il ne donne pas les noms des athlètes ;
- Il ne donne pas le nom des produits ;
- Il ne précise pas si les athlètes sont des hommes ou des femmes ;
- Il ne précise pas si les médaillés suspectés ont été récompensés à Londres 2012 seulement, ou si la moisson de Pékin 2008 est aussi concernée.

Le quotidien en ligne a précisé que, selon une de ses sources, le contrôle était le résultat d’un complément alimentaire récemment introduit au centre d’entraînement des athlètes jamaïcains. L’un d’eux aurait entrepris des recherches additionnelles sur les composantes du produit et envisagerait une action en justice.

Cette information intervient un mois après l’annonce d’un contrôle positif de la médaille d’or jamaïcaine du 100 mètres en 2008, Veronica Campbell Brown. Yohan Blake, absent sur blessures des sélections jamaïcaines, n'a a priori pas fait l'objet du contrôle incriminé.

0
0