"Put... C'est qui le patron ?" hurle Doucouré, 25 ans, en allant finir sa ligne droite contre le mur en finale du 60m haies des Championnats d'Europe en salle à Turin. Vainqueur sur le fil du Néerlandais Gregory Sedoc, le tenant du titre dans le même temps (7.55), le spécialiste des haies hautes grimpe sur un podium international pour la première fois depuis son titre mondial en plein air à Helsinki en 2005 sur 110 m haies. "Cela fait du bien de retrouver le podium et le goût de la victoire. Ça s'est joué à la bagarre. En touchant la 2e haie, j'ai failli arrêter de me battre. Mais je reviens un peu sur la tête sur la fin ", expliquera-t-il plus tard, en félicitant également son jeune compatriote Garfield Darien (6e). Dominateur en 2005, année où il a cumulé les titres mondiaux en plein air (110 m haies) et européen en salle (60 m haies) et les deux records de France (plein air et salle), l'élève de Renaud Longuèvre avait vécu loin des podiums depuis lors, avec au menu des blessures et des échecs. Huitième aux JO d'Athènes (2004) avec une grosse faute, il avait échoué au pied du podium olympique l'été dernier à Pékin.
La journée des Bleus avait pourtant commencé avec une terrible désillusion en matinée. N.1 mondial cet hiver au triple saut, Teddy Tamgho a "explosé" dès les qualifications avec un piètre saut à 15,94 m, sur lequel il est retombé debout, et deux autres essais mordus, dont le dernier pour quelques millimètres. "Je ne sais pas si c'est le manque d'expérience ou le fait d'être trop décontracté mais c'est une grosse claque", avait immédiatement regretté le jeune homme de 19 ans qui a atterri à plus de 1,60 m de son record personnel (17,58 m), réussi le 13 février.
Le fiasco Tamgho
Championnat d'Europe en salle
Demandez le programme !
05/03/2009 À 09:00
Pour sa première expérience seniors, il regardera donc Karl Taillepierre (16,88 m et 3e du concours) et Jules Lechanga (16,49 m et 8e) en finale samedi. Quelques minutes avant le sacre de Doucouré, les Bleus avaient ouvert leur compteur avec la surprise "Nana Djimou". Avec un total de 4618 points, nouveau record personnel et à quelques unités du record national de Marie Collonvillé (4644), la timide Camerounaise naturalisée en 2004 obtient son premier podium international à 23 ans, sept ans après débuté l'athlétisme. Seules la Russe Anna Bogdamova (4761) et la Néerlandaise Jolanda Keizer (4644) se sont mises sur son chemin dans l'oval Lingotto, hôte du patinage de vitesse lors des JO-2006.
Le parcours de l'élève de Sébastien Levicq a été quasiment parfait puisqu'elle a battu ses records personnels à la hauteur (1,77 m), à la longueur (6,44 m) et sur 800 m (2:18.80) et égalé ses meilleures performances de la saison sur 60 m haies (8.38) et au poids (14,16 m). Née à Douala, Nana Djimou (1,75 m et 65 kg) s'était fait remarquer lors des Mondiaux juniors en 2004. Elle avait pris la 4e place malgré une chute dans les derniers mètres du 800 m final qu'elle avait littéralement fini à quatre pattes. A noter également l'échec dès le 1er tour du 60 m haies de Patricia Girard, 40 ans, pour sa dernière sortie en salle et les finales atteintes par Cindy Billaud (7e sur 60 m haies) et Laurence Manfrédi (7e du poids).
Championnat d'Europe en salle
Probablement sans Lemaitre
11/01/2013 À 17:58
Championnat d'Europe en salle
Rans contrôlé positif
12/06/2009 À 09:39