Panoramic

Ligue de diamant - Eugene: "Air" Lavillenie reprend de l'altitude

Lavillenie reprend de l'altitude
Par AFP

Le 02/06/2013 à 00:18Mis à jour Le 02/06/2013 à 01:26

Avec un bond à 5,95m, le champion olympique de la perche Renaud Lavillenie s'est rassuré à Eugene (Etats-Unis), meeting comptant pour la Ligue de Diamant. Mahiedine Mekhissi a lui décroché une probante troisième place sur le 3 000m steeple.

Renaud Lavillenie de retour au top. Le champion olympique de saut à la perche a retrouvé les hautes altitudes samedi en effaçant 5,95 m pour remporter le concours du meeting d'Eugene (Oregon), quatrième étape de la Ligue de diamant d'athlétisme. Autre satisfaction dans le camp français dans l'Oregon : pour sa course de rentrée, le double médaillé d'argent olympique du 3000 m steeple Mahiedine Mekhissi a pris la 3e place d'une course extrêmement relevée en 8 min 06 sec 60/100.

La réunion a été parsemée de meilleures performances mondiales de la saison (MPM), dont la plus impressionnante a été à mettre au crédil de Mutaz Essa Barshim à la hauteur, avec un saut à 2,40 m, le plus élevé depuis 2000 en plein air. Le Qatarien, médaillé de bronze des JO 2012, est devenu le quatrième performeur de l'histoire en plein air, ex-aequo avec quatre autres athlètes. Son saut est le plus haut toutes compétitions confondues depuis les 2,40 m du Russe Ivan Ukhov en février 2009 (en salle).

MPM pour Lavillenie

Auteur d'un début de saison sur la pointe des pieds, Lavillenie a repris ses bonnes habitudes dans un concours de haute volée en devançant les Allemands Björn Otto (5,90 m) et Raphael Holzdeppe (5,84 m), comme aux championnats d'Europe et aux jeux Olympiques de Londres l'été dernier. Lui qui visait à Eugene, où il faisait sa "vraie rentrée", la MPM de la saison (5,83 m) a réussi son pari en l'effaçant de 12 centimètres ! Après un début réussi à 5,51 m, battant son meilleur saut de la saison (5,50 m à Des Moines en avril), Lavillenie a passé 5,71 m au troisième essai, 5,84 m au premier, 5,90 m au troisième et 5,95 m au deuxième.

Seul concurrent face à une barre à 6 mètres, il a échoué trois fois mais a rempli son contrat. "Je suis super content", a déclaré Lavillenie, qui a égalé la septième meilleure performance de sa carrière en profitant de conditions atmosphériques presque idéales (temps chaud, vent régulier dans le dos), d'une belle ambiance dans les tribunes et de la bonne tenue des autres concurrents.

"Cela a été un concours dur, a-t-il ajouté. Physiquement, j'ai vraiment ressenti la fatigue à partir de 5,90 m. Le concours s'est vite emballé et il ne fallait pas lâcher prise. Je me suis fais un peu peur à 5,71 m, il faut l'avouer. A 5,95 m je suis vraiment allé chercher au plus profond de moi." Le Charentais de 26 ans n'avait jamais sauté aussi haut dans sa carrière pour sa première course de la saison en élan plein (20 foulées). Aux Mondiaux de Moscou (10-18 août), Lavillenie cherchera à décrocher l'or pour détenir cinq titres majeurs : olympique, mondiaux (plein air, salle) et européens (plein air, salle).

0
0