Mehdi Baala a beau avoir "réitéré ses excuses", la FFA a fait paraître ce communiqué samedi, peu avant 17 heures : "Suite au comportement inqualifiable de Mehdi Baala et Mahieddine Mekhissi Benabbad,vendredi soir lors du meeting Herculis de Monaco, Bernard Amsalem, président de la Fédération française d’athlétisme, a décidé, ce jour, de saisir en urgence la commission disciplinaire de la FFA afin de faire toute la lumière sur cet incident et prendre les mesures qui s’imposent. Dans le même temps, le bureau fédéral conformément aux règlements généraux a décidé d’une suspension provisoire des deux athlètes en attendant la réunion de la commission disciplinaire. Celle‐ci se réunira en urgence et au plus tôt sous huir jours, comme le prévoit le règlement disciplinaire. Aucune autre information ne sera communiquée jusqu’à ce que la commission disciplinaire ait rendu sa décision."

Déjà privés de primes

Selon l'article 8 du e titre II du règlement disciplinaire de la FFA, les deux hommes peuvent faire l'objet de sanctions sportives (entre autres "interdiction temporaire de participer à certaines épreuves ou de prendre part à certains stages") ou de sanctions disciplinaires de huit échelons allant du rappel au règlement à la radiation ou à des pénalités pécuniaires. De fait, les deux hommes se trouvent déjà privés des Championnats de France à Albi (28-30 juillet). Même si les deux athlètes ont déjà rempli les minima qualificatifs pour les Mondiaux de Daegu (Corée du Sud) -- Mekhissi au 3000 m steeple, et Baala lors du 1500 m de vendredi --, leur pugilat risque de fragiliser les Bleus en Corée du Sud.

Herculis
Baala s'excuse encore
23/07/2011 À 20:04

"Incompréhensible et stupide"

Plus tôt dans la journée, on avait appris de l'organisation du meeting que les deux hommes seraient privés de toutes primes financières qu'ils devaient toucher pour leur apparition dans la Principauté. "C'est tout à fait regrettable pour l'image de l'athlétisme. Quand on monte un événement de la sorte, ce n'est pas pour avoir un combat de rue, a estimé Jean-Pierre Schoebel, le directeur du meeting. Nous avons prévu de prendre des sanctions. Nous retiendrons leurs primes financières et on verra ce qui en sera fait." Les deux hommes, qui ne s'apprécient guère, ont chacun exprimé des regrets et des excuses. "Nous sommes des athlètes, nous devrions montrer l'exemple. Mais on a parfois des réactions qui ne nous ressemblent pas", disait Baala vendredi soir à la télévision. Samedi, Mekhissi envoyait un communiqué pour dire qu'il regrettait "sincèrement d'avoir mal réagi à la provocation". "Ce comportement ne me ressemble pas, c'est une réaction incompréhensible et stupide", affirmait le vice-champion olympique du 3000 m steeple.

Herculis
Baala - Mekhissi, bagarre à l'arrivée
22/07/2011 À 19:01
Herculis
Baala s'excuse encore
23/07/2011 À 20:04