Getty Images

Kevin Mayer s'offre le record du monde du décathlon avec 9126 points

Immense !

Le 16/09/2018 à 18:32Mis à jour Le 16/09/2018 à 20:16

DECASTAR - Incroyable ! Kevin Mayer a signé l'un des plus grands exploits du sport français. Dimanche, le Français a battu le record du monde du décathlon à Talence en inscrivant 9126 points. Il compte à l'arrivée 81 points d'avance sur l'Américain Ashton Eaton, qui détenait depuis 2015 la meilleure performance de tous les temps.

Kevin Mayer a écrit une page de légende de l'athlétisme français ce week-end à Talence. De l'athlétisme tout court, d'ailleurs. Presque parfait d'un bout à l'autre de ce Décastar, il a battu quatre records personnels et s'est montré solide partout ailleurs pour établir un nouveau record du monde du décathlon. Au terme d'un dernier effort, le plus douloureux de tous, sur ce 1500 mètres qu'il aime si peu, un immense bonheur attendait le natif d'Argenteuil. Avec 9126 points, il n'a pas seulement battu le record d'Ashton Eaton. Il l'a pulvérisé. Tel un Usain Bolt sur le 100m voilà dix ans, Mayer a fait entrer le décathlon dans une nouvelle dimension. La sienne.

Idéalement lancé après une première journée idéale, Kevin Mayer a réussi à garder ce rythme dans la seconde partie de ce décathlon. Il a d'ailleurs totalisé exactement le même nombre de points samedi et dimanche : 4563. Le tournant de ce second acte a sans doute été le concours de la perche. Celui-là même où, l'an dernier, lors des Championnats du monde à Londres, il s'était donné une énorme frayeur en passant 5,10m au dernier essai, flirtant avec ce zéro pointé qui hante tout décathlonien. Cette fois, il n'y a eu aucune sueur froide. Il a tout franchi au premier essai, jusqu'à battre son record personnel à 5,45m.

Près de 300 points de mieux qu'à Rio

Un peu plus tard, le champion du monde en titre a remis ça au lancer du disque avec un monstrueux troisième jet à 71,90m. c'était son quatrième record en deux jours. Après neuf épreuves, le Français affichait 8421 au compteur. Du jamais vu. Le record du monde ne pouvait plus lui échapper. Pour améliorer la marque d'Eaton, Mayer aurait pu se contenter de boucler son 1500 mètres en 4'49". Les frontières les plus folles devenaient envisageables. Le record, évidemment, mais aussi les 9100 points, voire les 9200 en courant à hauteur de son record personnel.

Finalement, en quatre minutes et trente-cinq secondes d'un 1500 impeccablement maîtrisé, il termine donc de Décastar avec 9126. 81 points au dessus d'Ashton Eaton, celui qui fut son modèle et sa grande source d'inspiration. 81 points, c'est colossal. Mais en décathlon, on se bat d'abord contre soi-même, et il est peut-être encore plus saisissant de comparer Kevin Mayer à Kevin Mayer. Son record personnel datait des Jeux Olympiques de Rio il y a deux ans. Il culminait alors à 8834 points. Presque 300 de moins que ce week-end en Gironde.

Tenant la forme de sa vie, Mayer a sans doute trouvé aussi une dose de carburant supplémentaire à travers son échec des Championnats d'Europe le mois dernier. A Berlin, il avait déjà ce record dans les jambes, les bras et la tête. En mordant trois sauts à la longueur, il avait non seulement perdu la médaille d'or mais aussi une chance de battre le record du monde. Pendant six semaines, il a ruminé et ciblé le Décastar. A Talence, là même où une autre légende du déca, Dan O'Brien, avait déjà établi un record mondial voilà plus d'un quart de siècle, Kevin Mayer a cette fois su se sublimer dans la performance mais sans jamais perdre une once de maitrise. La légende était à ce prix.

Kevin Mayer - Décastar 2018

Kevin Mayer - Décastar 2018Getty Images

0
0