Vidéo - Lemaitre : "Très mauvais !"

00:50

Meeting Areva Saint-Denis 2013 : Mekhissi, Lavillenie, Martinot-Lagarde : Des Bleus d’attaque

Des Bleus d’attaque
Par Eurosport

Le 06/07/2013 à 23:49Mis à jour Le 07/07/2013 à 00:10

A un mois des Mondiaux de Moscou, les Français ont été plutôt inspirés à Saint-Denis, à l'image de Mahiedine Mekhissi ou de Pascal Martinot-Lagarde.

On attendait Usain Bolt. On a eu Usain Bolt. Le Jamaïcain n’a pas déçu. Mais il n’est pas le seul à avoir illuminé le Stade de France, samedi. Sur la route des Championnats du monde de Moscou, qui se dérouleront du 10 au 18 août prochain, les Français ont montré de belles choses et le bout de leur nez. On pense en premier lieu évidemment à Mahiedine Mekhissi, nouveau recordman d'Europe du 3000 m steeple (8’00’’09) ou Pascal Martinot-Lagarde (13’’12 sur 110 m haies).

Un tantinet déçu de n'avoir pas franchi la barrière des huit minutes, Mekhissi n'a cependant pas déçu. Loin de là. Il a été bien aidé par son "meilleur ami et ennemi" kényan Ezekiel Kemboi, vainqueur en 7’59’’03 (MPM). Comme aux Jeux Olympiques de Londres, où le Rémois avait glané à nouveau l'argent après celui de 2008 à Pékin, Kemboi est resté le maître. Comme au stade olympique, le battu a porté sur ses épaules le poids plume Kemboi, qui pèse quand même deux médailles d'or olympiques et détient les titres mondiaux 2009 et 2011. Un autre Français, Noureddine Smail, a profité du train des lièvres pour s'offrir un voyage à Moscou, en 8’15’’89.

Les frères Pascal (21 ans) et Thomas Martinot-Lagarde (25 ans et 8e en 13’’26) iront de concert aux Mondiaux de Moscou. "J'améliore mon record de 19 centièmes. Je savais que je valais un tel chrono", a remarqué le cadet, pour lequel s'ouvrent des perspectives de médaille aux Mondiaux. Il est devenu samedi en moins de temps qu’il ne faut pour le dire le deuxième français le plus rapide de l’histoire sur la distance.

Lemaitre déçu

La soirée bleue s'est prolongée sous les auspices de Florian Carvalho (3’33’’47), Bob Tahri (3’33’’89) et Simon Denissel (3’34’’54), qui se sont offert en groupe les minima sur 1500 mètres. Ainsi Tahri, 34 ans, n'aura pas tout perdu d'une soirée estivale qui a vu Mekhissi lui chiper son record continental. D'autant que le Messin, qui a manqué les minima sur 10 000 mètres à cause d'une blessure, peut encore espérer se qualifier sur 5000 mètres, le 19 juillet à Monaco.

Alors, à la fin, le plus déçu de la compagnie était Lemaitre. Le quadruple champion d'Europe a certes amélioré son record saisonnier (20’’07), mais a été devancé par Warren Weir (19’’92), autre Jamaïquain. "J'ai perdu trop de temps dans le virage. J'espérais faire un meilleur chrono et je suis passé un peu à côté", a souligné le grand blond. "J'avais envie de bien faire et ce n'est pas la pression. C'est plutôt technique", a ajouté Lemaitre. Le jeune Jimmy Vicaut était lui à son bonheur d'un record personnel, abaissé de 20’’58 à 20’’30, synonyme également de minima. Une bonne nouvelle aussi. Elle a suivi de près le "réveil" de Renaud Lavillenie. Auteur d'un zéro à Lausanne, le Français s'est vite rattrapé en passant 5,92 mètres. Sous les yeux de Romain Mesnil, néo-retraité.

0
0