AFP

Médaille d'argent pour Kevin Mayer au décathlon, la 33e pour la France

En argent, Mayer s'est sublimé jusqu'au bout pour tenter de battre Eaton

Le 19/08/2016 à 03:04Mis à jour Le 19/08/2016 à 09:29

JO RIO 2016 - A l'issue du 1500m, ultime épreuve du décathlon, Kevin Mayer a obtenu une magnifique médaille d'argent, jeudi. Le Français (8834 pts) offre ainsi une 33e médaille à l'équipe de France, la 12e en argent, la 5e pour l'athlétisme tricolore. Le titre olympique est revenu à l'Américain Ashton Eaton (8893 pts), qui conserve sa couronne acquise à Londres il y a quatre ans.

Énorme Kevin Mayer! Et le mot est faible tant la performance du Français à Rio a été exceptionnelle lors de ses épreuves, étalées entre mercredi et jeudi. Médaillé d’argent après un dernier 1500m terminé cinquième, le polyvalent Tricolore, dauphin d'Ashton Eaton, qui conserve son titre, a réalisé le plus beau décathlon de sa jeune carrière à 24 ans. Une breloque historique puisque la dernière de cette discipline pour une Française remonte à 1948 et l’argent, déjà, d’Ignace Heinrich. Au passage, Mayer explose le record de France de Christian Plaziat en terminant ses dix épreuves avec 8834 points contre 8574 pour l’ancien détenteur. Simplement prodigieux.

C’est ce qu’on appelle se sublimer dans les grandes compétitions. Sur les deux jours d’épreuve, le natif d’Argenteuil n’a cessé de dépasser ses limites et a fait plus qu’inquiéter le patron américain de la discipline, qui a dû aller puiser dans ses réserves pour réaliser le doublé. Affuté comme jamais, le décathlonien a battu quatre records personnels sur les dix épreuves disputées pour finalement devenir le sixième performeur de tous les temps dans la discipline.

Un champion est né

Et, au risque de se répéter, le Français a bel et bien fait sauter la banque ces deux derniers jours. Son 100m en 10’’81 (record personnel) avait annoncé la couleur. Et Mayer a tenu la distance. Au lancer du poids, au 400m et au saut à la perche, décisive dans la quête de cette médaille, le champion d’Europe junior 2011 a battu ses propres standards et a fait exploser les compteurs.

Le décathlon de Kevin Mayer à Rio

Sans baisser de pied après une première journée de rêve terminée à la 4e place, Mayer a enclenché la deuxième lors de cette deuxième journée au point de pousser Ashton Eaton dans ses retranchements. A la perche, l’Américain a dû se sublimer pour éviter de voir le Français s’envoler vers l’or.. Au javelot, il a également dépassé ses limites pour tuer la concurrence en prenant 44 points d'avance sur Mayer et pouvoir réaliser son 1500m en toute sérénité.

Mais, à 28 ans, l’Américain, désormais double champion olympique, sait que désormais, plus rien ne sera pareil. Ultra-dominateur dans la discipline, Eaton a vu débarquer Mayer. Sur la ligne, selon les dires du Français, le double champion olympique lui a glissé trois mots simples : "I love you." Difficile de ne pas être d’accord après deux telles journées.

0
0