C'est tout simplement une des plus grandes pages de l'histoire du sport français qui vient de s'écrire à Donetsk. Renaud Lavillenie a fait tomber un mythe. Et sous les yeux du mythe. Serguei Bubka n'est plus l'homme le plus haut du monde. Renaud Lavillenie a effacé 6,16 mètres au premier essai samedi, améliorant d'un centimètre le record du monde de Bubka. La légende ukrainienne était présente pour assister à cette page d'histoire. C'est donc sous les yeux du maître que le passage de témoin s'est effectué. 6,16 mètres. Un centimètre de plus que la marque établie le 21 février 1993 au même endroit, par Bubka lui-même.
Le 31 janvier, Lavillenie s'était déjà approché du Tsar, en sautant à 6,08 mètres. Devant lui, il ne restait plus que Bubka. Il n'y a désormais plus personne. Lors de son saut à 6,08 mètres, le Clermontois était passé nettement au-dessus de la barre, ce qui laissait augurer d'un possible record dans un avenir proche. Il ne lui a fallu que deux semaines de plus pour cela. Et Lavillenie peut sans doute aller encore plus haut car lors de son saut historique, il est passé sans même effleurer la barre, avec une marge conséquente. Sans doute avait-il 6,20 mètres sous le coude. Il a d'ailleurs essayé 6,21 mètres mais a échoué et s'est ouvert le pied sur cet ultime saut, stoppant son concours. Rien de trop grave a priori.
Lire le tweet
Athlétisme
Galfione: "sidéré" par les 6,16m de Lavillenie
15/02/2014 À 18:49
Vendredi, Renaud Lavillenie avait posé devant la statue géante de Serguei Bubka, qui trône devant le stade de Donetsk. "Pélèrinage", avait écrit le champion olympique. Lui aussi mérite une statue désormais pour avoir ébranlé un record que personne n'imaginait menacé il y a encore quelques mois. Mais les phénoménaux progrès de Lavillenie, saison après saison, et sa conviction de pouvoir atteindre de telles hauteurs, ont eu raison d'un des mythes les plus solides de l'athlétisme moderne.

Fin 2013, son record était de 6,03m

En ce début d'année 2014, Lavillenie a franchi de façon spectaculaire un cap décisif. Fin 2013, son record personnel, salle et plein air compris, était de 6,03 mètres. Une marque déjà exceptionnelle, mais encore à distance relative de Serguei Bubka. Il a suffi d'un mois et demi pour que le Français ne comble les 12 derniers centimètres. Après les 6,04 mètres de Rouen le 24 janvier, il a décollé pour de bon. Comme si une ultime barrière avait explosé. Il faudra sans doute le recul du temps pour mesurer l'impact de l'exploit accompli par celui qui est désormais un des plus grands sportifs français de tous les temps. Qui sait, peut-être aurons-nous, comme avec Bubka, 25 ou 30 ans pour y songer…
Lire le tweet
Athlétisme
Mayer effectue une petite rentrée à Lyon, Erius bat son record personnel
21/01/2022 À 23:08
Athlétisme
Le meeting en salle de Paris-Bercy reporté au 6 mars à cause du Covid-19
13/01/2022 À 14:49