Getty Images

Ligue de diamant Shanghai : Lavillenie assure, Gatlin échoue

Lavillenie assure, Gatlin échoue
Par AFP

Le 12/05/2018 à 15:46Mis à jour Le 12/05/2018 à 16:14

LIGUE DE DIAMANT - Renaud Lavillenie a été fidèle au rendez-vous en s'imposant lors du premier concours de la perche de la saison en Ligue de Diamant, samedi à Shanghai, alors que le champion du monde du 100m Justin Gatlin est apparu dépassé sur la ligne droite avec une piètre 7e place d'une course gagnée par le Britannique Reece Prescod.

Retour gagnant pour Renaud Lavillenie. Sans aller très très haut (5,81 m), le vainqueur des Mondiaux en salle en mars et détenteur de la meilleure performance de l'année avec 5,95 m a confirmé son retour au premier plan après une année 2017 délicate, marquée par des blessures.

La pluie l'a sans doute empêché de tutoyer les sommets mais le recordman du monde (6,16m) a eu de nouveau la preuve qu'il était bel et bien redevenu le patron de sa discipline. D'autant que son grand rival américain Sam Kendricks, champion du monde en titre, a lui totalement raté sa sortie chinoise, s'arrêtant à 5,46m après trois échecs à 5,61m.

"Je suis très heureux, a lancé le Français. Ce n'était pas une journée facile, les conditions étaient difficiles. Il y a encore une marge de progression et je n'ai pris que 16 pas d'élan au lieu de 20 mais l'essentiel c'est que je n'ai plus de pépins physiques contrairement à l'année dernière." Kendricks ne pouvait de son côté que se lamenter après avoir été victime de mauvais choix de perches. "Ce n'était pas mon jour", a-t-il lâché dépité.

Les deux autres Français attendus n'ont en revanche guère brillé sur 110 m haies, remporté par le médaillé d'or olympique et mondial jamaïcain Omar McLeod (13 sec 16, meilleur chrono de 2018 égalé). Aurel Manga, tout frais bronzé aux Championnats du monde indoor, a fini bon dernier et Garfield Darien, 4e des Mondiaux de Londres en 2017, a terminé 7e.

Gatlin "coincé dans les starts"

Le 100 m, qui devait constituer le grand moment de la soirée à Shanghai, a lui accouché d'une grosse surprise avec la lourde défaite de Gatlin et le succès du surprenant Prescod (10"04) devant les Chinois Su Bingtian (10"05), en argent aux Mondiaux en salle, et Zhenye Xie (10"17).

Le vétéran Gatlin (36 ans), qui vient d'annoncer son intention de rempiler jusqu'aux JO de Tokyo en 2020, a fait pâle figure (7e en 10"20), très loin du temps réalisé pour sa rentrée (10"05), le 21 avril à Saint Georges (Grenade).

"Je suis resté coincé dans les starts et j'avais ensuite trop de retard à refaire", a expliqué l'Américain, toujours poursuivi par une odeur de soufre. Contrôlé positif à deux reprises durant sa carrière, il a dû se séparer de son entraîneur Dennis Mitchell à l'intersaison, celui-ci, piégé par des reporters du Telegraph, leur ayant proposé des produits dopants.

Le Canadien Andre De Grasse (23 ans), triple médaillé aux JO de Rio en 2016 et un temps considéré comme le possible successeur de la légende Usain Bolt, a lui mesuré le long chemin qu'il lui reste à parcourir pour retrouver son meilleur niveau après 9 mois d'absence sur blessure (8e en 10"25).

Chez les dames, la Bahaméenne Shaunae Miller-Uibo (22"06) a surpris sur 200 m la championne du monde Daphne Schippers (22"34). Pas de surprise en revanche à la hauteur avec la victoire de la reine russe Marya Lasitskene, qui l'a emporté sans forcer en 1,97m, meilleur envol de l'année tout de même.

MPM pour McLeod

En l'absence de Wayde Van Niekerk, toujours blessé, le 400 m semble être devenu la chasse gardée du Bahaméen Steven Gardiner, qui a récidivé (43 sec 99), huit jours après sa victoire à Doha. Le Jamaïcain Omar McLeod n'a également aucun rival sur 110 m haies (13"16, meilleur chrono de 2018 égalé).

Chez les dames, la Bahaméenne Shaunae Miller-Uibo (22"06) a surpris sur 200 m la championne du monde Daphne Schippers (22"34).

Pas de surprise en revanche à la hauteur avec le succès de la reine russe Marya Lasitskene, qui l'a emporté sans forcer en 1,97 m, meilleur envol de l'année tout de même.

0
0