Getty Images

Après la natation, la Fédération américaine d'athlétisme réclame le report des JO

Après la natation, la Fédération américaine d'athlétisme réclame le report des JO
Par AFP

Le 21/03/2020 à 15:02Mis à jour Le 21/03/2020 à 16:07

JEUX OLYMPIQUES - Alors que son homologue en natation avait déjà pris la parole, la puissante fédération américaine d'athlétisme a appelé samedi au report des Jeux olympiques de Tokyo 2020 en raison de la pandémie du coronavirus. Le patron de l'athlétisme américain Max Siegel estime que poursuivre les préparatifs des JO "ne serait pas dans le meilleur intêrêt de nos athlètes".

Après la natation avec les fédérations française et américaine, c'est au monde de l'athlétisme de monter au créneau. Et non des moindres. La puissante fédération américaine a en effet réclamé samedi le report des Jeux olympiques en raison de la pandémie de nouveau coronavirus. Le patron de l'athlétisme américain Max Siegel a adressé une lettre adressée au comité olympique et paralympique américain.

Le boss de la fédération US cite la santé et la sécurité des sportifs pour justifier cette demande, ainsi que le bouleversement du calendrier, avec l'annulation ou le report de compétitions et des entraînements, de nombreux athlètes étant confinés à cause de la pandémie. "Nos athlètes subissent une énorme pression, du stress et de l'anxiété ; leur santé mentale et leur bien-être sont une priorité pour nous", affirme-t-il.

"La meilleure et la plus responsable décision est de faire passer la santé et la sécurité de chacun avant tout, et de bien voir les effets que cette situation difficile a eu et continue d'avoir sur nos athlètes et leur préparation aux Jeux olympiques", ajoute le patron de USA Track & Field, tout en reconnaissant qu'il n'y a "pas de solution parfaite".

USA Swimming avait déjà donné le ton

La fédération américaine d'athlétisme emboîte le pas à sa puissante homologue de la natation, qui a réclamé vendredi le report des JO. "Au fur et à mesure que cette pandémie mondiale s'est développée, nous avons vu leur monde chamboulé et nous les avons vus lutter pour trouver des moyens de continuer à se préparer et à s'entraîner - beaucoup d'entre eux pour la plus grande compétition de leur vie", a écrit le directeur général d'USA Swimming, Tim Hinchey. "Nos nageurs sont toujours prêts pour n'importe quelle course, n'importe quand et n'importe où. Cependant, aller de l'avant au milieu de la crise sanitaire mondiale cet été n'est pas la réponse. La chose juste et responsable à faire est de donner la priorité à la santé et à la sécurité de chacun", a-t-il estimé.

D'autres voix commencent à s'élever dans le monde sportif pour demander le report, comme celle du comité olympique norvégien ou de la fédération française de natation. Le Comité international olympique (CIO) n'est pour l'instant pas enclin à reporter les Jeux, une décision qui serait inédite depuis la Seconde Guerre mondiale. Son président Thomas Bach a jugé vendredi qu'il serait "prématuré" de prendre une telle décision à quatre mois du début des JO, le 24 juillet.