Deux sur trois ! Dans cette compétition sans grande star, privée de plusieurs nations majeures notamment à cause de la crise sanitaire, l'enjeu réside dans les huit places qualificatives pour les JO (23 juillet - 9 août) attribués aux finalistes des épreuves olympiques. Les relais 4x100 et 4x400 m féminins, ainsi que le relais 4x400 m mixte de l'équipe de France, étaient ainsi à la recherche d'un ticket pour le Japon lors des séries samedi.
Amandine Brossier, Sokhna Lacoste, Shana Grebo et Floria Gueï, pour son retour au niveau international après avoir eu un enfant en 2019, ont d'abord terminé troisième de leur série du 4x400 m en 3'30''46, derrière Cuba et les Pays-Bas, décrochant une place pour la finale de dimanche au temps. Orlann Ombissa-Dzangue, Cynthia Leduc, Maroussia Paré et Sarah Richard-Mingas ont ensuite remporté leur série du 4x100 m en 43.51 devant la Suisse pour valider aussi leur place à Tokyo.
Tokyo 2020
Les Etats-Unis renoncent à un camp d'entraînement près de Tokyo
IL Y A 15 HEURES

Le relais 4x400 m mixte a encore un espoir

En fin de soirée le relais 4x400 m mixte avec Amandine Brossier, Elise Trynkler, Christopher Naliali et Thomas Jordier a en revanche échoué à la 3e place de sa série (les deux premiers automatiquement qualifiés) derrière les Pays-Bas et l'Espagne pour une 16e place au total. La France peut encore décrocher l'une des quatre places restantes pour cette nouvelle discipline olympique via le classement mondial fin juin.
Les relais 4x100 et 4x400 m hommes de l'équipe de France étaient eux déjà assurés de voir Tokyo grâce à leurs résultats aux derniers Championnats du monde à Doha en 2019. Le 4x400 m, 3e de sa course derrière le Japon et la Colombie, s'est qualifié au temps pour la finale de dimanche grâce à Mamadou Kasse Hann, Loïc Prévôt, Nicolas Courbière et Thomas Jordier.
Le 4x100 m (Amaury Golitin, Marvin René, Méba-Mickaël Zézé et Mouhamadou Fall), 3e derrière l'Italie et l'Afrique du Sud, a par contre été éliminé sans Jimmy Vicaut, resté aux Etats-Unis, ni Christophe Lemaitre, présent en Pologne mais remplaçant samedi. Avec une 10e place finale, leur collectif a toutefois assuré la qualification pour les Championnats du monde de Eugene (Oregon) en 2022 (les 10 premiers de la compétition), comme tous les autres relais Bleus sauf le 4x400 m mixte. Sous un temps couvert et avec une température fraîche (environ 10 degrés), à huis clos, la Pologne a remporté le 2x2x400 m mixte et l'Allemagne le relais haies, deux disciplines presque jamais disputées à haut niveau.
Tokyo 2020
De la NFL au 100m des JO : analyse de l’ambitieux projet de DK Metcalf
10/05/2021 À 22:08
Tokyo 2020
Bekele a zappé sa course de sélection, va-t-il manquer le marathon des Jeux ?
01/05/2021 À 17:54