Pour ses premiers JO, le cadet de la fratrie Ingebrigtsen a frappé un très grand coup. Champion d'Europe du 1500 m et du 5000 m en 2018 à Berlin à seulement 17 ans, Jakob Ingebrigtsen avait décidé de se concentrer exclusivement sur le 1500 mètres, malgré une victoire probante sur 5000 mètres face au futur champion olympique et recordman du monde de la distance, l'Ougandais Joshua Cheptegei, en juin lors de la Ligue de diamant.
Et cela a payé. Car ce samedi, le Norvégien a remporté la course grâce à un temps de 3'28''32, devant le Kenyan Timothy Cheruiyot (3'29''01), champion du monde 2019, et le Britannique Josh Kerr (3'29''05). Bien calé derrière Cheruiyot, Ingebrigtsen a accéléré à 150 mètres de l'arrivée pour laisser son adversaire sur place.
Tokyo 2020
"Courir en 9''80, c'était possible" : Bolt pense qu'il aurait pu remporter le 100 m à Tokyo
15/11/2021 À 09:11
De son côté, Cheruiyot revient de très loin. Quatrième des sélections kenyanes, il avait été repêché car le deuxième de la course, Kamar Etyang, n'avait pas rempli l'un des critères pour être retenu en ne se soumettant pas à trois tests antidopage hors compétition dans les dix derniers mois.
Tokyo 2020
World athletics ouvre une procédure dans l'affaire de la sprinteuse bélarusse
30/09/2021 À 09:02
Tokyo 2020
Après de décevants JO pour les Bleus, Rousseau quitte la fédération
15/09/2021 À 14:24