Bourges a remporté l'Eurocoupe dames de basketball, la seconde compétition continentale, en dominant encore (54-53) le tenant du titre Villeneuve-d'Ascq, qui s'est réveillé trop tard mercredi lors de la finale retour au Prado.

Les Berruyères ont concrétisé le grand pas accompli une semaine auparavant dans le Nord où elles s'étaient déjà largement imposées (51-40). Les "Tango" apportent ainsi un cinquième trophée européen au club français le plus titré de l'histoire, après les trois victoires en Euroligue (1997, 1998, 2001), l'épreuve reine, et la Coupe Ronchetti - ancêtre de l'Eurocoupe - remportée en 1995.

Eurocup
Un premier quart-temps cauchemardesque et une course à handicap : comment la SIG a chuté
27/04/2016 À 19:24

Ce succès à sens unique sur les deux manches leur offre du même coup une accession directe en Euroligue la saison prochaine. Grâce à une défense solide et leur présence dans le secteur intérieur, les joueuses de Valérie Garnier se sont mises à l'abri tôt dans le match, avant de se relâcher dans le dernier quart-temps.

A la mi-temps, les Berruyères avaient déjà onze longueurs d'avance (31-20) sur des Villeneuvoises en panne d'adresse (7/34 aux tirs), crispées et incapables de contenir la longiligne Ana Filip (16 points, 15 rebonds) sous le cercle.

Bourges n'a jamais tremblé

L'an passé, les "Guerrières" nordistes avaient gagné le premier titre de l'histoire du club grâce à un fabuleux renversement de situation contre les Belges de Braine-l'Alleud. Vaincues à domicile (64-68), elles avaient survolé la seconde manche à l'extérieur (73-53). Rien de tel cette fois-ci. La situation s'est même aggravée au retour des vestiaires avec un 9-0 passé par les Berruyères, qui creusaient alors le plus gros écart du match (42-24), avant de se contenter de gérer leur avance. Les Villeneuvoises ont eu le mérite de ne jamais abdiquer et ont vu leurs efforts récompensés en revenant à un point à une minute de la fin. Bien trop tard pour espérer combler l'écart du match aller.

Ce titre est une belle récompense pour Céline Dumerc qui quittera son club de coeur pour Basket Landes la saison prochaine. L'emblématique meneuse et capitaine tango avait déjà goûté aux joies d'un titre européen avec l'équipe de France (2009), mais jamais en club.

Avec ses partenaires, elle va désormais tenter de réaliser un triplé en remportant la finale de la Coupe de France le 1er mai (contre Montpellier) et en apportant un quatorzième titre de champion de France à Bourges, ce qui lui permettrait de battre le record codétenu pour l'instant avec Clermont-Ferrand.

Eurocup
La dernière marche était trop haute pour Strasbourg
27/04/2016 À 18:41
Eurocup
Interception puis panier à trois points de McCollum : l'action qui a fait mal à la SIG
27/04/2016 À 18:37