"Si rien ne change, certains clubs mettront la clé sous la porte". Samedi, dans un long entretien accordé à L'Equipe, Tony Parker faisait part de sa grande inquiétude pour le basket professionnel français, qui a accepté de jouer à huis clos courant novembre, alors que la billetterie représente une part importante de ses revenus. Deux jours plus tard, le président de l'ASVEL, qui réclame également une baisse des charges, a confirmé avoir échangé avec Roxana Maracineanu, ministre déléguée aux sports. Un échange constructif et positif selon l'ex-numéro 9 des Spurs.

Jeep Elite
Parker : "Si on reporte trop de matches, il deviendra trop difficile de terminer le championnat"
29/10/2020 À 21:47

"J'ai bien aimé notre conversation aujourd'hui. J'ai parlé longuement avec la ministre au téléphone, elle m'a rassuré sur pas mal de points. On va continuer cette discussion la semaine prochaine avec le ministre de l'Education (Jean-Michel Blanquer, le ministre de tutelle de Roxana Maracineanu), a-t-il déclaré à la chaîne L'Equipe lundi soir. Il faut que l'on continue à sensibiliser les gens qui vont décider. C'est le but. Ce n'est pas de créer la polémique, c'est justement de se faire entendre, bien expliquer aux gens qui vont décider nos problématiques... On veut juste être sûr que le gouvernement prend en compte tout ce qui se passe en ce moment."

Un fonds d'aide insuffisant selon Parker

Par ailleurs, Tony Parker s'est exprimé sur le fonds d'aide d'environ 110 millions d'euros qui devrait bientôt être distribué pour aider le sport professionnel français. Insuffisant selon "TP". "À nous de bien chiffrer les besoins de tout le monde. Je pense que ça ne sera pas assez", a précisé le président de l'ASVEL, qui n'a pas écarté l'hypothèse de décaler la fin du championnat de Jeep Elite "au 31 juillet".

BASKETBALL: Tony Parker, la légende en 6 dates

Jeep Elite
Les journées de novembre reportées, sauf les matchs télévisés
03/11/2020 À 17:41
Jeep Elite
Le président de la Ligue lance l'alerte : "On pourrait imaginer que des clubs puissent disparaître"
30/10/2020 À 16:56