Les Bleus sans Parker

Les Bleus sans Parker
Par Eurosport

Le 13/05/2010 à 20:05Mis à jour

Tony Parker a annoncé jeudi sur son site internet sa décision de ne pas participer aux prochains Championnats du monde avec l'équipe de France, cet été en Turquie. San Antonio préfère que le meneur reste aux Etats-Unis après une saison perturbée par les blessures.

Ça n'est pas vraiment une surprise. Au vu de sa saison gangrénée par les blessures à répétition, on le sentait même venir. C'est désormais officiel : les Bleus devront se passer de leur capitaine en Turquie pour disputer les Championnats du monde du 28 août au 12 septembre. "Après avoir longuement discuté avec Gregg Popovich, je sais désormais que les championnats du Monde se dérouleront sans moi. Les Spurs m’ont fait comprendre qu’il serait préférable que je me concentre uniquement sur le club", a annoncé Tony Parker sur son site internet. Une décision prise d'un commun accord, la franchise texane ne pouvant formellement lui interdire de rejoindre la sélection. "C’est exact, ils ne peuvent pas me dire : 'Tony, tu restes ici cet été, on ne te laisse pas le choix'. Mais j’ai entendu leur message. Et surtout, je le comprends", avoue-t-il.

TP ne disputera donc pas son premier Mondial. En 2006, il avait déjà dû déclarer forfait en raison d'une fracture à un doigt. "Cette décision est irrévocable, insiste-t-il. Ils savent que l’équipe de France compte énormément pour moi mais ils n’accepteront pas une seconde fois que mon année soit tronquée à cause de l’accumulation des matchs". Cet été, le meneur de San Antonio va donc rester aux Etats-Unis, à Los Angeles plus précisément, où il suivra un programme détaillé en compagnie d'un préparateur physique. "Mon année a été gâchée par les blessures, ils ne veulent pas que ça se reproduisent lors de ma dernière année de contrat", explique-t-il. L'ancien pensionnaire de l'INSEP sort en effet de sa moins bonne année statistique (16 pts, 5.7 pds) depuis l'exercice 2003-2004.

"Je ne suis pas en position de force"

Or, Parker jouera gros la saison prochaine. Le Français entrera dans sa dernière année de contrat, où il touchera un peu plus de 13.5 millions d'euros, et a conscience qu'il devra sortir une grosse saison. "Contrairement aux années précédentes, je ne suis pas en position de force, souligne-t-il. Je rentre dans ma dernière année de contrat avec les Spurs, je dois également penser à mon avenir". Cette saison, il a également vu l'émergence du sophomore George Hill. Il n'en fallait pas plus pour que les médias américains estiment que TP devrait être place sur la liste des transferts. On l'annonce déjà à Miami et à New-York. "Si cela doit arriver, je n’en voudrai à personne. Je partirai en remerciant les Spurs pour tous les titres remportés ensemble et l’aventure continuera ailleurs, a-t-il commenté. Je suis préparé à ça, je sais comment la NBA fonctionne. Mais comme je l’ai dit lors de la réunion, mon souhait est de réaliser une grande saison avec San Antonio. Je n’ai aucune envie de partir. Mon cœur est ici".

Concernant l'équipe de France, le risque en calculé. En Turquie, les Bleus joueront l'esprit libre puisque la qualification pour les Jeux Olympiques 2012 se jouera lors de l'Euro 2011. D'une certaine manière, Parker a donc choisi la bonne année pour souffler. "Nous nous sommes donnés rendez-vous l’année prochaine pour les championnats d’Europe. Je lui ai répété que je serai là pour 2011 et 2012. Je l’ai d’ailleurs dit aussi à Gregg Popovich", a-t-il assuré à Vincent Collet. Le sélectionneur espère désormais pouvoir compter sur l'arrière-meneur de Dallas, Rodrigue Beaubois.

0
0