EFE

L'Espagne au paradis

L'Espagne sur le toit du monde
Par Eurosport

Le 03/09/2006 à 15:00Mis à jour

Même sans Pau Gasol, l'Espagne a conquis son premier titre mondial en atomisant la Grèce (70-47) en finale du championnat du monde. La confirmation pour une nation toujours placée mais jamais gagnante. La victoire aussi d'un basket offensif où le jeu en p

Ce Mondial 2006 aura été indécis jusqu'au bout. Après de superbes demi-finales, les Japonais pensaient avoir eu leur lot de surprises. Il n'en fut rien ! Sans Pau Gasol, les Espagnols ont réussi l'exploit de se débarrasser de la Grèce. Les champions d'Europe ne devaient pourtant faire qu'une bouchée des Ibériques. Le fabuleux doublé Euro-Mondial leur été même promis à la suite de leur impressionnant succès face aux Etats-Unis. Mais tout a encore été chamboulé.

Survoltés par l'absence de Gasol

L'absence de Pau Gasol a bien été le fait majeur du match. Mais pas comme on pouvait le penser. Survoltés par cette blessure, les Espagnols ont fait déjouer les pronostics. Très adroits mais également, puissants à l'intérieur grâce à Carlos Jimenez, Jorge Garbajosa et Marc Gasol, frère cadet de Pau, ils ont dominé le match de bout en bout et dans tous les compartiments du jeu. Grâce à une défense de fer très variée, les Ibériques ont pris les Grecs à la gorge en les obligeant souvent à prendre des tirs inhabituels (31% de réussite à la pause).

Navarro et Garbajosa irrésistibles

Après la mi-temps, l'Espagne contrôle parfaitement le match. Derrière un Juan-Carlos Navarro irrésistible, les coéquipiers de Pau Gasol gardent leur avance. Les Grecs tentent le tout pour le tout mais rien ne rentrent. Ils forcent leurs tirs (38% de taux d'adresse dans les tirs à deux points et 24% à trois points contre 45% et 40% à leurs adversaires) et perdent leur jeu léché. Les coéquipiers de Spanoulis, loin de son niveau, laissent le titre mondial.

GRECE - ESPAGNE 47-70 (18-12, 25-11, 11-11, 16-13)

Grèce: 18 paniers (dont 5 sur 21 à 3 pts) sur 55 tirs (33%) - 6 LF sur 12 tentés - 34 rebonds (Kakiouzis 9) - 9 passes décisives (Papaloukas et Diamantidis 3) - 4 contres - 4 interceptions - 18 balles perdues - 19 fautes personnelles - joueur éliminé: Diamantidis (37e)

Marqueurs: Papaloukas (10), Schortsianitis (2), Spanoulis (4), Vasilopoulos (0), Fotsis (7), Hatzivrettas (0), Dikoudis (1), Tsartsaris (0), Diamantidis (4), Papadopoulos (2), KaKiouzis (17)

Espagne: 26 paniers (dont 12 sur 30 à 3 pts) sur 61 tirs (43%) - 6 LF sur 11 tentés - 42 rebonds (Jimenez 11) - 16 passes décisives (Garbajosa et B. Rodriguez 4) - 2 contres - 9 interceptions - 18 balles perdues - 12 fautes personnelles

Marqueurs: Fernandez (0), Cabezas (1), Navarro (20), Calderon (7), Reyes (10), Jimenez (4), S. Rodriguez (0), B. Rodriguez (6), M. Gasol (2), Mumbru (0), Garbajosa (20)

Pariez sur le Basketball avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0