Getty Images

Golden State, cinq finales de suite et une place de choix dans l'histoire

Golden State, cinq finales de suite et une place de choix dans l'histoire

Le 21/05/2019 à 07:16Mis à jour Le 21/05/2019 à 07:36

NBA – En battant Portland pour la quatrième fois en autant de rencontres (victoire 119-117 hier soir), Golden State a validé son ticket pour les finales NBA pour la cinquième fois d’affilée ! Une performance qui n'avait plus été réalisée depuis les équipes légendaires de Boston dans les années 60.

Trail Blazers – Warriors : 117-119

  • Golden State a gagné la série 4-0

Il ne fait nul doute que Golden State est l’une des meilleures équipes de l’histoire du basket américain, si ce n’est la meilleure. Et même sans Kevin Durant, toujours blessé au mollet, elle continue de battre des records. En gagnant contre Portland hier soir (119-117 après prolongation), les joueurs de Steve Kerr ont dépoussiéré les archives NBA en devenant la première franchise à se qualifier pour cinq finales de suite depuis les Celtics, qui l’avait fait par dix fois entre 1957 et 1966. Un autre temps où la ligue comptait nettement moins d’équipes et donc d’adversaires à éliminer ! Les Warriors n’ont jamais manqué l’événement depuis 2015. Ils ont déjà gagné trois titres en quatre finales et sont plus près que jamais de décrocher une nouvelle bague, la troisième de suite.

Curry et Green battent aussi des records

Cette quatrième victoire contre les Blazers a été la plus difficile à aller chercher. Damian Lillard (28 pts), C.J. McCollum et le surprenant Meyers Leonard (30 pts, 12 rbds) ont tout tenté pour sauver l’honneur. Et c’est encore une fois la franchise de l’Oregon qui menait à la pause, même si l’écart était nettement moins important que lors des rencontres précédentes. 69-65 à la mi-temps soit quatre longueurs d’avance alors que Portland en comptait 15 lors du Match 2 et 13 lors du Match 3. Mais les joueurs de Terry Stotts ont fini par mener de 17 points au cours du troisième quart temps… L’issue fut toutefois la même : une défaite.

Parce que les Warriors sans Durant continuent de s’appuyer sur les mêmes leaders. Stephen Curry et Draymond Green. Le meneur a mis 37 points, son cinquième match de suite à plus de 30 points. Aussi le cinquième d’affilée en l’absence de KD… II a vraiment haussé son niveau de jeu pour éviter que Golden State soit mis en difficulté. Et c’est la première fois au cours de sa carrière qu’il enchaîne cinq performances à plus de 30 unités en playoffs.

Portland ne boxe pas dans la même catégorie

Son coéquipier All-Star n’était pas en reste avec 18 points au compteur. Deuxième meilleur marqueur des siens cette nuit. Mais ce n’était pas ça le plus intéressant. Parce qu’ils ne se sont pas contentés de marquer. Curry a pris 13 rebonds en plus de ses 11 passes décisives. 14 rebonds et 11 caviars également pour Green. Soit deux triples-doubles. Ils sont devenus les deux premiers coéquipiers de l’histoire à réaliser pareille performance sur un match de playoffs.

Green a inscrit plusieurs paniers importants. Dont un tir primé pour prendre le large en fin de prolongation (119-115). Lillard a ensuite ramené son équipe à deux petits points. Mais il n’a pas su arracher la victoire sur les dernières possessions. Il a manqué son dernier tir. Ainsi s’achève la saison des Blazers, qui n’avaient plus atteint les finales de Conférence depuis 2000. C’est déjà une belle victoire.

Ils ne boxent simplement pas dans la même catégorie que les Warriors. Parce que ces derniers sont vraiment au-dessus du lot. Ils ont désormais neuf jours de repos – qui seront idéaux pour soigner les bobos d’Andre Iguodala, de Kevin Durant ou de DeMarcus Cousins – avant d’affronter le vainqueur de la série entre Milwaukee et Toronto (2-1 pour l’instant) en finales NBA.

Pariez sur le Basketball avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0