Les Bucks ont longtemps joué au chat et à la souris avec les Hornets, vendredi soir à l'Accor Hôtels Arena. Et ils ont fini par violemment refermer leurs griffes sur leur proie, qui a longtemps résisté mais a succombé à un rédhibitoire 38-25 lors du dernier quart temps (116-103). Les coéquipiers de Nicolas Batum, intégré dans le cinq majeur pour son premier match NBA à la maison, avaient pourtant fait la course en tête ou jeu égal avec Milwaukee durant trois quarts temps et 17 secondes très exactement. Moment choisi par Pat Connaughton pour conclure une contre-attaque en dunkant et donner l'avantage aux patrons de la conférence Est (80-78). Après ça, Charlotte n'a jamais recollé et les Bucks ont profité de leur crochet parisien pour devenir la première franchise de la saison à 40 victoires et porter leur série actuelle à huit.
Une Marseillaise électrique et électrisante, des stars "en veux-tu en voilà", de Tony Parker à Kareem Abdul-Jabbar en passant par l'inclassable Muggsy Bogues et quelques têtes connues au bord du parquet (Neymar, Kylian Mbappé, Teddy Riner ou encore Lionel Jospin), la NBA avait déplacé tout son barnum et attiré du beau linge à Paris pour le premier match de saison régulière disputé sur le sol français. Ce ne fut pas la rencontre de l'année, loin s'en faut, mais elle fut longtemps accrochée, ce qui n’était pas forcément une évidence au vu de l’affiche et des saisons respectives des deux franchises.
NBA
Ham, un bizuth pour coacher les Lakers
28/05/2022 À 06:11

Antetokounmpo en mode MVP

Les Hornets (15 victoires et 31 défaites désormais) ont fait la course en tête, grâce à Devonte' Graham (19 points), tête de liste pour être élu MIP (joueur ayant le plus progressé) à la fin de la saison, et les deux invités surprises du soir, le vétéran Marvin Williams (18 points) et, surtout, un Malik Monk qui a sorti le match de sa vie : 31 points (à 10/17). Son record en carrière depuis ses débuts dans la ligue nord-américaine. Au final, ça n'a pas suffi. Parce que si Khris Middleton a longtemps été très anodin et en retrait (14 points et 9 rebonds au final), il a été relayé par George Hill (16 unités) et Eric Bledsoe (20).
Les deux arrières ont parfaitement secondé un Giannis "diesel". Il lui a fallu grosso modo une mi-temps pour se régler. Trois dunks et quelques rebonds gobés plus tard, le MVP de la saison passée s'est mis en route et la bande à Batum (5 points, 6 rebonds et 5 passes en 33 minutes) n'y a pas pu grand-chose. Sa liste de stats ? 30 points, 16 rebonds et 6 passes. Tout ça en ronronnant. Digne de sa saison. Digne d'un MVP. Digne d'un prétendant à sa propre succession. Comme dirait l'autre, Giannis n'a pas fait le voyage pour rien. Et Bercy a adoré. Ça tombe bien, on remet ça l'an prochain.
NBA
Un Giannis de gala, les Bucks proches des demi-finales
24/04/2022 À 20:12
NBA
Miami inquiète toujours, les Grizzlies dominent les Bucks même sans Morant
27/03/2022 À 07:00