Comment cela fonctionne-t-il ?

D'habitude, c'est limpide. Les huit premiers de chaque conférence (Est et Ouest) disputent les playoffs NBA, à l'issue de la saison régulière. Mais cette fois-ci, la donne est différente. Les six premiers sont bien assurés de participer à la postseason, mais les équipes classées 7e, 8e, 9e et 10e sont embarquées dans une compétition condensée, du 18 au 21 mai.
A l'Est comme à l’Ouest, les équipes 7e et 8e n’ont qu’un match à gagner pour valider leur ticket pour les playoffs, et ont (si nécessaire) deux occasions de le faire. Les 9e et 10e doivent gagner deux fois. Voici le détail des rencontres :
NBA
Westbrook "Super Humain", 41 points pour Curry, les Lakers gagnent sans LeBron : le bilan de la nuit
04/05/2021 À 05:29
  • Match 1 : Le 7e reçoit le 8e : le vainqueur est en playoffs, le perdant reste en course
  • Match 2 : Le 9e reçoit le 10e : le vainqueur reste en course, le perdant est éliminé
  • Match 3 : Le perdant du M1 reçoit le gagnant du M2 : le vainqueur est en playoffs, le perdant est éliminé

LeBron 7e, leader inattendu : Le Top 10 des salaires de la saison à venir

Depuis quand cela existe ?

Après avoir été évoqué dès 2019, ce concept de mini-tournoi pour accéder aux playoffs a été instauré en 2020, lors d'une saison perturbée par la crise sanitaire due au coronavirus. Avec pour argument sportif : qui dit calendrier tronqué, dit franchises potentiellement lésées.
Seules deux équipes au maximum par conférence pouvaient être concernées. A condition que l'écart entre le 8e et le 9e ne soit pas supérieur à quatre matches. Entendez : n'avoir qu'un rang de retard mais être largué ne suffisait pas à être invité.
Ainsi, il n’y a eu de play-in qu’à l’Ouest, entre les Blazers (8es, puis qualifiés) et les Grizzlies (9es, battus dès le premier match alors qu’ils devaient en gagner deux pour passer). Cette année, il n’y a donc pas de notion d’écart, beaucoup plus de formations impliquées (8), et ce alors que la saison régulière de 72 matches devrait aller à son terme. Ce n'est plus une solution de dépannage, un cap est franchi.

Ce qu’ils en disent

  • Luka Doncic (Dallas Mavericks), le 12 avril :
Je ne comprends pas l'idée d'un play-in (…) Vous jouez 72 matchs pour aller en playoffs… puis si vous en perdez deux d'affilée, vous êtes hors des playoffs. Je ne vois pas l'intérêt
  • LeBron James (Los Angeles Lakers), le 2 mai :
Celui qui a eu l’idée de cette m…. doit être viré
A noter que ces deux joueurs-stars ont été interrogés après une défaite et alors que leurs franchises respectives étaient potentiellement concernées par le play-in tournament (et le sont d’ailleurs toujours au 4 mai 2021).

Combien de temps cela va-t-il durer ?

Selon les médias américains, Sports Illustrated en tête, le play-in tournament a le vent en poupe. "Vingt-quatre équipes (encore en course pour les playoffs) est le plus grand total que nous ayons jamais eu, dans l'histoire de la ligue, à moins d’un mois de la fin (de la saison régulière NDLR)", s’est ainsi gargarisé Evan Wasch, vice-président directeur de la stratégie et des analytics au sein de la NBA.
Des propos et un optimisme ambiant rapportés fin avril. Depuis, LeBron James a notamment effectué sa sortie médiatique. De là à ce que le play-in ait du plomb dans l'aile ? Cela pourrait surtout dépendre des équipes qui y abandonneront leurs ambitions (et du plus ou moins gros marché qu’elles représentent). Que ce soit en termes de reconduction ou non, et d’éventuelles évolutions du format, rien n’est officialisé pour la saison 2021-2022.

Alerte arceaux martyrisés : Le Top 10 des dunks de LeBron James aux JO

NBA
Quiz - Pouvez-vous citer les 30 joueurs qui ont inscrit 60 points dans un match NBA ?
01/05/2021 À 07:08
Tokyo 2020
MJ vs LeBron : le duel à distance se joue aussi sur les parquets olympiques
13/04/2021 À 09:41