Nets - Celtics : 112-116

Boston gagne la série 4-0
Le calice jusqu’à la lie. Dominateurs depuis le début de la série, du premier match gagné in-extremis au buzzer jusqu’au quatrième lundi soir, les Celtics ont éliminé les Nets en quatre manches sèches en l’emportant encore une fois, à Brooklyn (112-116). L’humiliation ultime infligée à Kevin Durant et ses partenaires, décidément indignes de leur statut - finalement erroné - de candidats au titre.
NBA
Morant, un MIP flashy
26/04/2022 À 03:20
Jayson Tatum (29 points) et ses partenaires n’ont jamais tremblé devant l’équipe new-yorkaise, certainement pas la tête de série numéro sept habituelle sur le papier avec deux futurs Hall Of Famers dans ses rangs. Au contraire, les Celtics ont assumé leur statut après avoir terminé deuxième à l’Est. Et ils ont déroulé leur basket, offensif et défensif, rencontre après rencontre.
Il n’y a pas eu d’exception lors du Game 4 lundi. Durant s’est réveillé en allant claquer 39 points. Mais même là, il a eu besoin de 31 tentatives (13 paniers). Avec un vilain 3 sur 11 derrière l’arc. Sa performance n’a pas suffi. Boston a remporté les trois premiers quart-temps en portant même l’écart à 15 points (90-75) sous l’impulsion des 12 points inscrits par Tatum au retour des vestiaires. Les Nets ont tout de même réussi à recoller peu de temps après, en profitant notamment des problèmes de faute de la superstar adverse.
Kyrie Irving (20 points) et KD ont ramené leur équipe à une longueur (109-108) dans les derniers instants de la partie. Sauf que comme souvent au cours de cette série, les joueurs de Steve Nash n’ont pas été capables de produire le stop défensif nécessaire pour passer devant ou tuer la partie. Jaylen Brown a marqué près du cercle et Durant a raté un lancer sur deux lors de la possession suivante. Al Horford a mis les siens à l’abri avant que Marcus Smart ne conclue le match sur la ligne réparatrice.

Kevin Durant vs Jayson Tatum, sur le logo des Nets - 25/04/2022

Crédit: Getty Images

Les Nets vont devoir se poser de sérieuses questions suite à cet échec retentissant. Ils ont certainement le talent pour aller chercher un titre. Mais c’est à peu près tout. C’est déjà beaucoup, certes, sauf qu’ils pêchent sur tout le reste. Cette claque leur servira peut-être de leçon. Quant aux Celtics, ils peuvent désormais se préparer pour la suite. Ils affronteront le vainqueur de la série entre les Bucks, champions en titre, et les Bulls. Milwaukee mène 3-1.

Sixers - Raptors : 88-103

Philadelphie mène la série 3-2
Attention. Attention à ne pas trembler. Parce que cette série qui semblait complètement dans la poche des Sixers vient de prendre un tournant avec la victoire des Raptors dans la nuit de lundi à mardi, heure française (88-103). La formation canadienne est revenue à 3-2 avant un Game 6 devant son public, à Toronto, où l’atmosphère s’annonce déjà démentielle.
Pascal Siakam (23 points, 10 rebonds) et compagnie ont réussi l’exploit d’aller gagner à Philadelphie. Avec la manière en plus. Ils ont étouffé Joel Embiid (20 points, 11 rebonds) et ses coéquipiers, limités à 38% de réussite aux tirs et 27% à trois-points. Seulement 88 points marqués pour les hommes de Doc Rivers, de plus en plus mis à mal par les défenseurs longs et athlétiques des Raptors.
Embiid est gêné par une blessure au pouce mais ses coéquipiers ont justement du mal à prendre son relais. James Harden s’est encore montré très discret. Seulement 15 points à 4 sur 11 aux tirs avec 7 passes et 5 ballons perdus. Une ligne de statistiques indigne de son statut. Héros des premiers matches, Tyrese Maxey a aussi souffert (12 points à 5 sur 14).
En face, leurs adversaires montrent beaucoup plus d’envie et de combativité. Un peu à l’image de Scottie Barnes. Le rookie (de l'année) a donné le ton en scorant 8 points dans le deuxième quart-temps pour mettre son équipe aux commandes à la pause (41-54). OG Anunoby et Gary Trent Jr ont inscrit 16 points chacun. Dominés sans faire preuve d’intensité, les Sixers ont été hués par leurs propres supporters. Et voilà qu’encore une fois cette équipe disparaît sous la pression. Sauf qu’elle ne peut plus blâmer Ben Simmons.
Les Sixers vont devoir se ressaisir lors du prochain match, en faisant preuve de détermination et de beaucoup plus de sérieux. Parce qu’en cas de nouvelle défaite, la pression serait absolument énorme lors d’un Game 7 en Pennsylvanie.

Joel Embiid

Crédit: Getty Images

Mavericks - Jazz : 102-77

Dallas mène la série 3-2
Les Mavericks n’ont fait aucun cadeau au Jazz après avoir laissé filer sur le fil le dernier match. Cette fois-ci, ils se sont montrés sans pitié en déroulant leur basket tout en ralentissant le jeu offensif trop prévisible de leurs adversaires. Résultat, une large victoire, 102 à 77 à domicile ce lundi. Avec une performance spectaculaire de Luka Doncic, auteur de 33 points et 13 rebonds.
Dominateur, Dallas a construit son avance quart-temps après quart-temps en limitant Utah sous les 20 points lors de chacun des trois premières périodes. Rudy Gobert s’est démené dans la raquette pour compiler 17 points et 11 rebonds en 27 minutes mais il est le seul titulaire à terminer au-dessus des 10 points pour Salt Lake City. Donovan Mitchell a par exemple fini avec 9 points à 4 sur 15 avant de sortir sur blessure. Bojan Bogdanovic a fait 0 sur 9 au tir. Le Jazz jouera sa peau à domicile lors du prochain match mais la série semble vraiment mal embarquée.

Luka Doncic et les Mavs ne sont plus qu'à un match du 2e tour

Crédit: Getty Images

NBA
Durant voudrait être échangé : implosion en vue à Brooklyn, effervescence dans toute la NBA
30/06/2022 À 19:38
NBA
"Je vais jouer" : Curry annonce sa présence au Game 4
10/06/2022 À 05:37