Imago

Roanne pour un remake

Roanne pour un remake
Par Eurosport

Le 08/06/2008 à 02:00Mis à jour

Grâce à une grosse défense, Roanne, champion en titre, est venu à bout du Mans (57-71), lors du match d'appui des demi-finales de Pro A. Les Choraliens, qui ont fait déjouer les Sarthois (auteurs de 21 pertes de balles), retrouveront Nancy en finale pour

Nicolas Batum en pleurs agenouillé sur le parquet. L'image restera longtemps gravée dans la tête des supporters manceaux. Pour son dernier match sous le maillot du Mans avant d'aller découvrir d'autres cieux (NBA...), le prodige sarthois rêvait d'une autre sortie. De larmes de joie. Et pas à Antarès mais bien à Bercy. Il n'en sera rien. Roanne est venu jouer les trouble-fête. Lors d'un match d'appui à sens unique, les Choraliens ont confirmé qu'il ne faut jamais sous-estimer le coeur d'un champion.

Certains les disait moins forts que la saison passée, moins talentueux, trop dépendants de Marc Salyers. Les Roannais, qui avaient pris l'habitude de se désunir hors de leurs bases depuis le début des playoffs, ont répondu de la meilleure des manières. Encensés pour leur attaque de feu la saison passée, les hommes de Jean-Denys Choulet ont montré qu'ils avaient évolué et possèdent désormais d'autres atouts dans leur manche. Car samedi, c'est en défense et avec une belle maitrise qu'ils ont étouffé les joueurs de Vincent Collet. "On avait décidé de mettre la pression sur leurs meneurs. Pellin et Poupet ont réalisé une performance exceptionnelle", s'est félicité Jean-Denys Choulet.

Roanne, nouveau style

Après un départ raté (7-0), Roanne a ainsi mis en place une défense très agressive. Dans le sillage d'un Marc Antoine Pellin très actif (4 pts, 5 passes et 6 interceptions), la Chorale a fait déjouer la belle mécanique du MSB. Devant la pression ligérienne, les coéquipiers de Batum sont perturbés. Ils enchaînent les pertes de balle (21 à 10), n'arrivent plus à mettre leurs shooteurs dans les bonnes conditions et prennent l'eau au deuxième quart-temps (20-19, à la 12e puis 20-33, à la 17e).

Et le naufrage manceau n'est pas terminé. Toujours dans le même registre, Roanne enfonce le clou au retour des vestiaires. Avec un terrible 15 à 4, les Choraliens, dominateurs sous les panneaux (40 rebonds à 27 grâce à l'activité de Salyers, Badiane mais aussi de Rush qui a gobé 9 rebonds) en remettent une couche et s'échappent définitivement au tableau d'affichage (+24 à la 26e). Les Sarthois, malgré une belle réaction d'orgueil pour recoller un peu (50-59, 32e), ne peuvent que constater les dégâts. Les rêves de finale s'envolent. C'est bien la Chorale qui défendra son titre dans un remake de la saison passée. Dans son nouveau style, avec moins de spectacle mais plus de sueur...

"On a raté le match qu'il ne fallait pas. Dommage. Cette équipe avait bien progressé. Mais perdre 21 balles dont 14 avant le repos, c'était quasiment rédhibitoire, comme de concéder 19 rebonds offensifs", a déclaré l'entraîneur manceau Vincent Collet, très amer après le match. Car Le Mans, premier de la saison régulière, est lui en vacances. Et peut déjà commencer sa reconstruction. Sans Vincent Collet qui va entraîner l'ASVEL, sans son président Jean-Pierre Goisbault qui s'en va. Et sans Nicolas Batum. Une nouvelle ère commence...

LE MANS - ROANNE 57-71 (13-15, 29-14, 17-15, 12-13)

(Aller: 82-67 pour Le Mans, Retour: 73-60 pour Roanne)

Le Mans: 20 paniers (dont 3 sur 12 à 3 pts) sur 46 tirs - 14 LF sur 17 tentés - 30 rebonds (Clancy, 6)- 15 passes décisives (Bogavac, 4)- 21 balles perdues (Batum, 4)- 19 fautes personnelles

Marqueurs: Bogavac (10), Batum (7), Diot (4), Koffi (4), Limonad (6), Bokolo (3), Bogdanovic (4), Ricci (9), Clancy (10)

Roanne: 27 paniers (dont 4 sur 25 à 3 pts) sur 74 tirs - 13 LF sur 15 tentés - 42 rebonds (Rush 9, Salyers 9) - 12 passes décisives (Pellin, 5)- 8 balles perdues - 20 fautes personnelles - joueur sorti: Byars (36)

Marqueurs: Byars (7), Poupet (6), Hess (8), Rush (11), Pellin (4), Kone (5), Badiane (10), Salyers (20)

Pariez sur le Basketball avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313