Relais messieurs : La France dauphine de la Norvège pour la der' de Vincent Jay

Jay termine sur un podium en relais
Par Eurosport

Le 09/12/2012 à 12:40Mis à jour Le 09/12/2012 à 14:23

Les Français, menés par Martin Fourcade, ont offert un podium à Vincent Jay qui disputait sa dernière course de Coupe du monde lors du relais d'Hochfilzen. Le relais tricolore s'est classé en deuxième position du 4x7,5 km d'Hochfilzen, malgré six pioches aux tirs, derrière la Norvège. Avec une seule pioche aux tirs, les Norvégiens ont mené de bout en bout.

Eurosport Player: Suivez la compétition en live vidéo

Voir sur Eurosport

Un podium pour la dernière de Vincent Jay. Le relais masculin français a réalisé une belle performance lors du 4x7,5 km d'Hochfilzen en se classant deuxième. La Norvège, sans son leader Emil Svendsen, a survolé les débats en l'emportant avec 35" d'avance. La Russie a pris la troisième place. Depuis le deuxième relais, mené par Ole Einar Bjoerndalen, les Novégiens n'ont jamais quitté la tête de la course. C'est aux tirs que les vainqueurs du jour ont fait la différence, avec une seule pioche, en quarante balles.

Vincent Jay, le retraité du jour, avait idéalement lancé le relais, avec un dix sur dix aux tirs. Derrière, l'affaire fut plus compliquée pour Jean-Guillaume Béatrix et Alexis Boeuf, qui ont du piocher à cinq reprises. Beaucoup trop pour le leader de l'équipe de France et actuel leader de la Coupe du monde, Martin Fourcade, qui malgré un seul raté aux tirs, n'a jamais pu espérer remonter sur les skis.

Jay, champion olympique de sprint et médaillé de bronze de la poursuite lors des Jeux Olympiques de Vancouver en 2010, avait annoncé peu avant le départ de ce relais qu'il raccrochait sa carabine et ses skis à seulement vingt-sept ans. Ses résultats depuis les JO-2010 ne correspondaient plus à ses attentes. "La deuxième place est une belle fin", a déclaré Vincent Jay après être monté sur le podium. "Je voulais finir avec le relais à Hochfilzen parce que je voulais célébrer avec l'équipe, ce fut un réel plaisir de faire partie de cette équipe française" a t-il ajouté. Dans l'aire d'arrivée, le quatuor français a déroulé une banderole frappée du message "Merci Vincent". "C'est dur de perdre Vincent. C'était un grand du biathlon mondial et français", a regretté Martin Fourcade, la locomotive du biathlon tricolore.La Coupe du monde se poursuivra la semaine prochaine à Pukljoka, étape slovène proposant un sprint, une poursuite et la première mass start de la saison.

0
0