AFP

Mondiaux Kontiolahti : Après l'exploit, la légende pour Dorin-Habert, double reine des Mondiaux

Après l'exploit, la légende pour Dorin-Habert, double reine des Mondiaux

Le 08/03/2015 à 16:25Mis à jour Le 08/03/2015 à 17:23

Marie Dorin-Habert a décroché son deuxième titre mondial du week-end à Kontiolahti, dimanche, en s'imposant sur la poursuite. Elle est la première Française sacrée deux fois lors d'une même édition des Championnats du monde.

Eurosport Player: Suivez la compétition en live vidéo

Voir sur Eurosport

Maman a remis ça ! Au lendemain de sa victoire dans le sprint 7,5 kilomètres, Marie Dorin-Habert, qui n'a repris la compétition qu'au mois de janvier après la naissance de son premier enfant, a poursuivi de façon éclatante sa moisson aux Championnats du monde de Kontiolahti, en Finlande. Dimanche, la Française a décroché l'or dans la poursuite 10 kilomètres, en devançant l'Allemande Laura Dahlmeier et la Polonaise Weronika Nowakowska-Ziemniak. Jamais une Tricolore n'avait signé un tel doublé aux Mondiaux. C'est donc l'hiver de tous les bonheurs pour Marie Dorin-Habert, sur le plan personnel et sportif. C'est aussi la preuve que l'équipe de France de biathlon, ce n'est pas que Martin Fourcade.

Il faut dire que Dorin se trouvait en position idéale. Non seulement elle s'était imposée dans le sprint, mais elle avait, en prime, creusé des écarts significatifs. Elle a admirablement su capitaliser dessus dimanche dans la poursuite. A l'issue des deux tirs couchés, où elle n'a pas commis la moindre faute, la jeune maman avait même conforté son avance et seules la Polonaise Nowakowska et l’Allemande Laura Dahlmeier pointaient encore dans la minute, mais elles étaient relégués bien au-delà de la demi-minute. L'or tendait à nouveau les bras à la Française.

Dernier tir crispant

Sur les deux tirs debout, l'affaire s'est toutefois compliquée. Marie Dorin-Habert a commis deux fautes pour son troisième passage sur le pas de tir, laissant Dahlmeier revenir à une vingtaine de secondes. Tout allait se jouer sur le dernier tir debout. Dorin a raté une cible, ouvrant la porte à un final étouffant face à Dahlmeier, sa dernière rivale pour le titre. Heureusement, l'Allemande a, elle aussi, commis une faute, sur sa troisième balle. Dès lors, il ne pouvait plus rien arriver à la Française, qui a pu savourer sa dernière boucle à skis et plus encore l'ultime ligne droite, drapeau tricolore en mains.

Incroyable destin que le sien dans cette saison qui a débuté sans elle. Incroyable, aussi, d'imaginer qu'avant de débarquer en Finlande cette semaine, Marie Dorin-Habert n'avait encore jamais signé la moindre victoire en individuelle dans sa carrière, ni en Coupe du monde ni ailleurs. Elle a mis deux fois dans le mille en l'espace de 24 heures. Avec ce doublé sprint-poursuite, jamais réalisé chez les dames dans le cadre des Championnats du monde, elle a bien rattrapé le temps perdu. La reine de ces Mondiaux, pour l'instant, c'est elle.

0
0