AFP

Martin Fourcade remporte une première victoire, lors du 20km d'Östersund

Et d'une pour Fourcade !
Par Eurosport

Le 28/11/2012 à 18:56Mis à jour Le 28/11/2012 à 21:28

Première course et première victoire pour Martin Fourcade cet hiver. Auteur d'un 19 sur 20 derrière sa carabine, le Français a remporté le 20km d'Östersund, devant l'Autrichien Dominik Landertinger (19 sur 20) et l'Allemand Erik Lesser (20 sur 20). Son grand rival, le Norvégien Emil Svendsen (18 sur 20), s'est classé quatrième. C'est la troisième fois que Fourcade s'impose à Östersund.

Eurosport Player: Suivez la compétition en live vidéo

Voir sur Eurosport

Un statut à confirmer. Un globe de cristal à protéger. A Östersund, Martin Fourcade a idéalement lancé son hiver sur le 20km. Quasi-impeccable derrière sa carabine (19 sur 20), le Français s'est adjugé l'individuel devant l'Autrichien Dominik Landertinger (19 sur 20) et l'Allemand Erik Lesser (20 sur 20). Son grand rival, le Norvégien Emil Hegle Svendsen (18 sur 20), a terminé au pied du podium.

Parti avec le dossard 15 sur le dos, le cadet des Fourcade a signé la quinzième victoire de sa carrière sur le circuit, la troisième sur les neiges suédoises d'Östersund. Sur la ligne, il a devancé Landertinger de 12"3 et Lesser de 21"7. Toujours aussi puissant sur ses skis, le triple champion du monde 2012 a souvent pris son temps quand il s'agissait de distiller ses balles. Hormis une minute de pénalité récoltée sur son deuxième tir, le premier debout, le Français a rendu une copie de qualité au tir : le point crucial sur lequel le Catalan espère le plus progresser cet hiver.

Svendsen, la faute de trop

Ce nouveau triomphe permet au numéro un mondial de relever la tête après une récente sortie en ski de fond qui lui a laissé un goût amer en bouche. Seulement 48e du 15km de Gällivare le week-end dernier, le frère de Simon, absent en ce début de saison en raison d'un syndrome des Loges, a remis les pendules à l'heure. Son succès lui a aussi permis de prendre quelques points à Svendsen. Le Norvégien, qui a signé le meilleur temps de glisse, a commis une faute de trop pour espérer la victoire. A l'arrivée, il a concédé 37"1 au Français.

Auteur d'un 17 sur 20, Alexis Boeuf s'est classé 23e à 2'28" de son compatriote. Il était pourtant en tête de la hiérarchie à mi-course. Plus en difficulté, Vincent Jay a lui hérité du 48e rang final (à 4'04"), avec le même nombre de fautes avec sa nouvelle carabine. Pour sa première Coupe du monde, Simon Desthieux (50e à 4'23", 3 fautes) a terminé juste derrière le champion olympique de sprint. Tout ce beau monde se retrouvera samedi pour le sprint (13h30).

0
0