Martin Fourcade n'a décidément pas fait le voyage pour rien à Pyoengchang. Venu pour prendre des marques sur le site des prochains JO d'hiver, le Français en a profité pour égaler deux records d'Ole Einar Bjoerndalen en Corée du Sud. Après avoir remporté son 6e gros globe consécutif lors du sprint samedi (3e), le Français a décroché son 12e succés de l'hiver en remportant la poursuite ce dimanche. Auteur d'un 20/20 derrière la carabine, le Catalan, qui compte désormais 61 victoires en Coupe du monde (JO inclus), s'est imposé avec 34'' d'avance sur le Russe Anton Shipulin (sans-faute également) et 37'' sur l'Autrichien Julian Eberhard (trois fautes), vainqueur la veille du sprint.
Et dire que Fourcade a plané est un euphémisme. Parti 3e avec 45 secondes de retard après le sprint de vendredi, la star française a réalisé une remontée magnifique, magnifiée par son sans-faute au tir. Sur les skis, Fourcade reste imprenable. Et, lorsqu'il touche au parfait comme ce samedi avec un 20/20 au tir, personne ne peut lui résister. Alors, forcément, au classement de la spécialité, l'écart se creuse un peu plus. Le Catalan dispose désormais de 101 points d'avance sur son plus proche poursuivant en poursuite, à savoir Anton Shipulin. Autant dire que le petit globe se rapproche.
Pyeongchang
Les Norvégiens ont craqué et les Bleus se sont envolés : les temps forts de leur victoire
05/03/2017 À 14:15
Presque bizarre de le dépasser
"Cette douzième victoire tardait à venir, c'était un défi énorme, a confié Fourcade au mico de l'Equipe 21. La barre était très haute. J'ai grandi en regardant Björndalen à la télé. Si la 13e victoire vient, j'en serai heureux, mais ce n'est pas une motivation au plus profond de moi. Je n'ai pas forcément envie d'être meilleur que Bjoerndalen. Cela me ferait presque bizarre de le dépasser."
Mais c'est surtout l'histoire que Fourcade a marqué ce samedi. Avec ce nouveau succès, il est devenu l'homme le plus victorieux sur un hiver aux côtés du légendaire Ole Einar Bjoerndalen qui avait signé douze victoires en 2004-2005. Et, au rythme auquel avance le Français, difficile de ne pas penser que ce record-là sera battu. Avant sûrement beaucoup d'autres.
Julien CHESNAIS et Cyril MORIN
Pyeongchang
A la lutte pour la victoire, les Françaises ont craqué sur le dernier tir : le résumé du relais
05/03/2017 À 14:11
Pyeongchang
Fourcade n'a pas bien tiré mais les Bleus ont gagné
05/03/2017 À 12:00