Déjà sacré en 2017, le vice-champion olympique de 2016 (26 ans) efface ainsi la grosse désillusion vécue aux JO de Tokyo où il avait été éliminé dès son premier combat.
Toujours aussi mobile et maîtrisant à la perfection l'art de l'esquive, Oumiha a largement dominé son sujet face à Khalokov (21 ans), vainqueur des Jeux Olympiques de la jeunesse et champion du monde juniors en 2018. Beaucoup plus précis et efficace que son adversaire, le Français l'a emporté par décision unanime des juges.
"C'est une grande fierté et un soulagement. Je suis fier de m'être relevé après mon échec à Tokyo. Je reviens de loin. C'était une compétition dure, j'ai commencé en 32e de finale et j'ai dû faire six combats jusqu'au but ultime. Je sentais que je montais crescendo au fur à mesure de la compétition", a réagi Oumiha, interrogé par l'AFP.
Boxe
Fury ne tremble pas et garde sa ceinture
IL Y A 20 HEURES

Paris 2024 dans un coin de la tête

Après cette deuxième médaille d'or mondiale, le boxeur toulousain va pouvoir entamer une carrière professionnelle, même s'il a toujours expliqué que disputer les Jeux de Paris 2024 trottait dans un coin de sa tête.
Le Français a signé en début d'année un contrat avec le promoteur anglais Frank Warren, qui s'occupe notamment du champion WBC des lourds Tyson Fury et a géré la carrière de quelques grands noms de la boxe britannique de ces dernières années (Prince Naseem Hamed, Ricky Hatton, Frank Bruno, Amir Khan). Un premier combat était prévu en mars en Pologne mais la crise sanitaire en a décidé autrement, entraînant l'annulation de la réunion.
"Paris arrive vite et le côté professionnel m'attire aussi, a expliqué Oumiha. Je vais me poser et réfléchir avec mon staff et on verra. C'est possible de mener les deux en parallèle. Quand on veut et qu'on a la conviction, je pars du principe que tout est possible."
Au total, les Bleus bouclent ces Mondiaux amateurs avec trois médailles (1 d'or pour Sofiane Oumiha, 2 de bronze pour Billal Bennama en -54 kg et Samuel Kistohurry en -57 kg), relevant la tête après le fiasco des JO de Tokyo (aucun podium).
Boxe
Fury face à Chisora pour un troisième combat "amical" en attendant Usyk ?
HIER À 23:05
Boxe
Prograis s'empare du titre WBC des super-légers
27/11/2022 À 09:43