Boxe

Privatiser une île : le président de l'UFC a trouvé la parade pour organiser des combats

Partager avec
Copier
Partager cet article

Boxing gloves on Day Three of the Road to Tokyo European Boxing Olympic Qualifying Event at Copper Box Arena on March 16, 2020 in London, England. (Photo by James Chance/Getty Images)

Crédit: Getty Images

ParClément Lemaître
07/04/2020 à 13:18 | Mis à jour 07/04/2020 à 13:26
@ClementLemaitre

Alors que la pandémie de coronavirus rend impossible l'organisation d'une compétition internationale, le président de l'UFC, Dana White, semble avoir trouvé la solution : privatiser une île et tester les boxeurs une fois sur place.

Dana White semble avoir trouvé la solution pour organiser des combats malgré la pandémie de coronavirus. Dans une interview accordée lundi soir à TMZ Sports, le président de l'UFC (Ultimate Fighting Championship) a déclaré qu'il était sur le point de privatiser une île pour que des combats aient lieu "chaque semaine". Son idée : faire venir les boxeurs par l'intermédiaire d'avions privés et les tester une fois sur place.

Boxe

Touché par le coronavirus, Duran, la légende panaméenne, est sorti de l'hôpital

03/07/2020 À 06:31

"À partir du 18 avril, l'UFC sera opérationnel", a indiqué Dana White, tout en signalant que le nom de l'île en question était "top secret". Le 18 avril s'agit de la date à laquelle doit se dérouler l'UFC 249 avec à l'affiche Tony Ferguson et Justin Gaethje. Si Khabib Nurmagomedov est actuellement confiné en Russie, d'autres grands noms sont aussi à l'affiche. Parmi eux, Francis Ngannou, Jairzinho Rozenstruik chez les lourds ou Jessica Andrade et Rose Namajunas chez les féminines.

Boxe

Un boxeur gay face à ses fantômes : la vie d'Emile Griffith en BD

27/06/2020 À 07:00
Boxe

La légende de la boxe Duran hospitalisée pour le Covid-19

26/06/2020 À 06:12
Dans le même sujet
Boxe
Partager avec
Copier
Partager cet article