L'ancien entraîneur et Directeur technique national Dominique Nato, seul candidat en lice, a été élu samedi président de la Fédération française de boxe.
Nato (63 ans), vice-président de la FFBoxe, succède à André Martin, en poste depuis 2013 et qui ne se représentait pas. Sa liste, qui comprend notamment la vice-championne olympique de 2016 Sarah Ourahmoune, a obtenu 96,2 % des voix lors de l'Assemblée générale élective organisée par visioconférence.
Sur les rings, dans le coin ou dans les instances, Dominique Nato est devenu au fil des années l'un des visages familiers de la boxe française.
Boxe
Smith Jr s'empare du titre WBO vacant des mi-lourds
HIER À 06:32
Ce moustachu d'origine italienne, né à San Lorenzo en Calabre, a d'abord brillé en tant que boxeur poids lourd dans les rangs amateurs avec quatre titres de champion de France (1976, 1978, 1979, 1982) avant de se lancer brièvement dans une carrière professionnelle marquée par 14 victoires en autant de sorties et une ceinture de champion de France (1985).
Victime d'un accident du travail, il raccroche toutefois rapidement les gants pour devenir cadre technique fédéral. Il devient ensuite entraîneur de l'équipe de France olympique en 1992 puis directeur des équipes de France en 1996 avant d'occuper le poste de DTN entre 2002 et 2011.
Il a ainsi guidé les exploits de Brahim Asloum, champion olympique en 2000 à Sydney, et de l'ensemble des Bleus qui ont récolté 6 médailles aux JO entre 2000 et 2008.
kn/jld
Tokyo 2020
Des K.-O. à gogo : le best of Rio 2016
07/04/2021 À 10:51
Boxe
"Le 3 juillet, je fais mon retour" : De La Hoya imite Tyson
27/03/2021 À 06:50