Vendredi 27 août, la capitale serbe accueillait la manifestation principale de la Journée internationale de la Boxe, organisée par l’Association Internationale de Boxe Amateur (AIBA).
Le temps d’une journée, Belgrade est devenue la capitale mondiale du noble art. Plusieurs personnalités étaient présentes : le légendaire Roy Jones Jr, le président de l’AIBA Umar Kremlev, le Secrétaire général István Kovács, Zeina Nassar, ainsi que certains champions du monde et champions olympiques.
Les festivités étaient animées par le célèbre acteur Miloš Biković, sous l’œil des autorités chargées de faire respecter le protocole sanitaire. Durant la célébration, Roy Jones Jr. et Zeina Nassar ont organisé une séance s’échauffement sur la place de la République où ils ont pu montrer quelques-uns de leurs coups, à la suite de quoi s’est tenu un grand concert avec des stars locales.
Boxe
Pacquiao brigue la présidence de son pays : "Nous sommes prêts à relever le défi"
IL Y A 9 HEURES
L’AIBA a organisé la Journée internationale de la Boxe à Belgrade pour deux raisons : promouvoir la boxe auprès du public, mais aussi présenter les Championnats du monde masculins, qui auront lieu en octobre prochain dans la capitale serbe.
Journée internationale de la Boxe : un moment de fête pour les acteurs du Noble Art
Comme le président de l’AIBA Umau Kremlev l’a mentionné à de multiples reprises, la Journée internationale s’adresse à tous les amoureux de la boxe : les amateurs, les professionnels, mais aussi ceux qui s’y investissent de près ou de loin.
« À partir du moment où vous mettez un pied sur le ring, vous faites partie de notre grande famille et cette journée est aussi la vôtre », a dit Kremlev. La date de l’évènement n’a pas été choisie au hasard : elle commémore la 1re édition du Championnat du Monde AIBA qui s’est aussi tenu un 27 août, en 1974 à La Havane.
Roy Jones Jr a ajouté : « Sans la boxe, il n’y aurait pas de Roy Jones Jr. Et je ne serais pas en face de vous aujourd’hui. La boxe a fait de moi ce que je suis. Je lui en serais éternellement reconnaissant. Je dois tout à ce sport ». Jones a insisté sur le fait que cette discipline est plus qu’un sport de combat. Elle enseigne aux jeunes une qualité essentielle dans la vie : apprendre à se relever après être tombé.
Le président Kremlev a aussi avoué que le monde avait redécouvert l’importance de la santé avec le COVID-19 et que la boxe était selon lui un excellent moyen de rester en forme.
Rendre la boxe accessible à tous : l’une des missions de l’AIBA
Même si l’évènement principal s’est tenu à Belgrade, la Journée internationale de la Boxe a été fêtée dans plusieurs autres pays. D’ailleurs, l’AIBA n’a pas manqué de souligner le caractère global de cette manifestation. Comme l’a expliqué Mr Kovács, plusieurs nations ont célébré simultanément cette journée, chacune à leur manière. En Écosse, les boxeurs ont organisé des séances d’entraînement en kilt. Au Népal, les athlètes ont donné leur sang aux hôpitaux locaux.
En République tchèque et en Hongrie, il y avait des ateliers pour les enfants, tandis que dans d’autres pays, une collecte de fonds a été menée pour les personnes dans le besoin. Grâce à cette journée, l’AIBA a voulu délivrer un message clair : la boxe s’adresse à tous. Il n’y a qu’à pousser la porte pour d’une salle pour être accueilli dans cette grande famille.
Zeina Nassar symbolise à merveille l’ouverture dont sait faire preuve le noble art. Elle est l’une des rares voix féminines de ce sport, mais aussi l’unique musulmane qui porte le hijab durant ses entraînements.
La célèbre championne allemande œuvre pour montrer que la boxe est ouverte aux gens de toutes les religions, et de toutes les couleurs de peau. Elle pense que son succès peut aider les jeunes filles à dépasser les préjugés et à tenter l’expérience. Qui sait : certaines y trouveront peut-être un but à leur vie.
Selon Roy Jones Jr., la boxe est un excellent vecteur d’intégration pour les personnes en situation de handicap. À cette occasion, il a évoqué le travail effectué auprès d’un jeune garçon autiste.
Jones a expliqué qu’en raison de son état, cet enfant ne pouvait pas faire de sport d’équipe. Par contre, il était capable de s’entraîner seul sur le ring. La boxe a alors pris une place centrale dans sa vie. Son histoire a inspiré plusieurs parents dont les enfants ne pratiquent aucune activité sportive en raison de leur handicap.
Belgrade : la capitale de la boxe en 2021
La Journée internationale a servi de tremplin pour les Championnats du monde masculin AIBA 2021, qui auront lieu du 26 octobre au 6 novembre 2021 à Belgrade.
Des champions olympiques, des stars et des légendes de la boxe ont fait le voyage jusqu’à Belgrade pour capter l’attention du public et les inviter à prendre leur place pour les Mondiaux. Roy Jones Jr. a même assuré qu’il assisterait à la compétition.
Lorsqu’on lui a demandé pourquoi avoir choisi la capitale serbe pour y organiser la plus grande compétition de boxe post-JO, Umar Kremlev a répondu que la manière avec laquelle les autorités locales et le président serbe Vučić ont géré la crise du covid a été un facteur déterminant.
L’accès gratuit aux vaccins, les protocoles sanitaires stricts et les excellentes infrastructures sportives ont grandement aidé l’AIBA à organiser le tournoi dans des conditions de sécurité optimales, ce qui est plutôt bienvenu à l’heure actuelle.
AIBA : une réputation à reconstruire
L’AIBA a pris des mesures fortes pour reconstruire sa réputation ternie par plusieurs scandales, notamment aux Jeux olympiques. Comme l’a dit le président Kremlev, l’Association assumera entièrement les erreurs des précédentes équipes. Elle travaille actuellement avec des experts indépendants chargés d’enquêter sur les dysfonctionnements passés.
Le rapport du professeur McLaren, qui s’intéresse à l’arbitrage des Jeux de Rio en 2016, est attendu pour la fin septembre. Un groupe d’experts juristes mené par Ulrich Haas effectue un audit complet de la gouvernance de l’AIBA. Les membres de l’organigramme et les collaborateurs extérieurs seront notamment interrogés.
Enfin, les finances sont passées au peigne fin, même si le président Kremlev assure que l’Association n’a plus aucune dette. La majorité de ses recettes proviennent de campagnes saines, comme la Journée internationale de la Boxe, qui lui ont permis de trouver de nouveaux sponsors.
L’AIBA espère ainsi être désigné pour organiser l’épreuve de boxe aux JO de Paris en 2024. D’énormes progrès ont été réalisés, mais l’Association veut en faire plus pour prouver sa transparence aux yeux de tous.
Umar Kremlev a déclaré que l’AIBA suit les recommandations, qu’elle est à l’écoute des experts indépendants et qu’elle entreprend tout ce qui est en son pouvoir pour redorer le blason de la boxe à l’étranger.
Alors que Belgrade accueillera les Mondiaux amateurs en 2021, l’AIBA souhaite inscrire la Journée internationale dans la durée.
La manifestation principale aura certes lieu dans un pays différent chaque année, mais l’Association voudrait que cette journée soit célébrée simultanément dans plusieurs pays à travers le monde, afin de mieux souligner le caractère universel de la boxe.
Boxe
"J'ai besoin de combattre Fury" : Joshua veut son supercombat
13/09/2021 À 21:27
Boxe
Belfort humilie Holyfield par KO au 1er round
12/09/2021 À 06:38