Getty Images

Le Conseil d'Etat confirme la suspension pour un an de Tony Yoka, soit jusqu'en juillet 2019

Suspendu, Yoka ne boxera plus avant juillet 2019
Par Simon Farvacque via AFP

Le 14/08/2018 à 21:09Mis à jour Le 15/08/2018 à 12:11

BOXE - "La Conquête" de Tony Yoka subit bel et bien un contretemps. La sanction du boxeur français, après trois "no show", a été confirmée ce mardi par le Conseil d'Etat. Yoka est suspendu un an, il ne boxera pas avant juillet 2019.

Suspension confirmée pour Tony Yoka. Le Conseil d'Etat a entériné mardi la suspension pour un an du champion olympique de boxe Tony Yoka pour manquements répétés aux obligations de localisation dans le cadre de la lutte antidopage (trois "no show"). Ce dernier avait fait appel de la sanction, défendant la thèse d'une "négligence administrative" pour expliquer ces trois manquements aux obligations de localisation pour contrôles inopinés.

L'argument de la négligence n'a pas été jugé recevable... "La légèreté du comportement de M. Yoka qui, sportif averti, particulièrement informé de l'importance du contrôle antidopage, ne pouvait ignorer dès le premier avertissement les conséquences de son incurie, ne permet pas de regarder comme sérieux le moyen tiré de ce que la sanction de suspension d'un an serait disproportionnée", a écrit le juge du Conseil d'Etat dans son ordonnance.

"La Conquête" en stand-by

Médaillé d'or dans la catégorie reine des lourds aux Jeux de Rio, en 2016, Yoka, 26 ans, avait annoncé qu'il respecterait la décision du Conseil d'Etat, qui confirme donc la sanction infligée en juin par l'Agence française de lutte contre le dopage (AFLD) l'empêchant de combattre jusqu'en juillet 2019.

Le parcours de Tony Yoka dans l'univers de la boxe professionnelle, baptisé "la Conquête", ne connaît pour l'instant aucun accroc sportif : cinq victoires en cinq combats. Le Français devra patienter pour poursuivre sa série et lui donner plus de prestige, en affrontant des boxeurs d'un autre calibre que celui, relativement modeste, de ses premiers adversaires.

Tony Yoka lors de son combat contre Dave Allen

Tony Yoka lors de son combat contre Dave AllenGetty Images

0
0