Getty Images

Yoka, retour foudroyant

Yoka, retour foudroyant

Le 13/07/2019 à 22:23Mis à jour Le 14/07/2019 à 00:07

POIDS LOURDS - Il n'a fallu que trois petits rounds à Tony Yoka pour venir à bout d'Alexander Dimitrenko ce samedi à Antibes par arrêt de l'arbitre. Après 386 jours d'absence, le champion olympique de Rio a réussi son retour en remportant facilement son sixième combat chez les professionnels.

Voilà 386 jours qu'il tournait comme un lion en cage. Après un an de suspension pour trois "no show" à des contrôles antidopage inopinés, le retour du poids lourd français ne s'annonçait pas de tout repos face à Alexander Dimitrenko. Mias l'expérimenté Allemand (37 ans, 41 succès en 47 combats dont 26 avant la limite, 6 défaites) n'a pas pesé bien lourd ce samedi à Antibes. Il n'a fallu que trois rounds à Yoka pour envoyer Dimitrenko au tapis d'un uppercut et sortir vainqueur du duel par arrêt de l'arbitre. Le champion olympique 2016 reste ainsi invaincu en six combats chez les professionnels.

Après un round d'observation, Yoka s'est davantage engagé lors du deuxième et il a fini par accélérer à la troisième reprise. Le Français a envoyé une droite puis un uppercut et Dimitrenko a d'abord posé un genou à terre. Après avoir été compté, le natif d'Eupatoria, en Crimée, est reparti mais n'avait pas retrouvé tous ses esprits. Yoka ne lui a pas laissé le temps de trouver son second souffle et Dimitrenko a chuté sur les cordes. L'intervention de l'arbitre a mis fin au combat.

Tony Yoka, vainqueur face à Dimitrenko

Tony Yoka, vainqueur face à DimitrenkoGetty Images

" Je suis de retour"

"Après un an à m'entraîner sans boxer, j'avais envie de continuer à gagner et j'ai enfin pu le faire", a commenté Yoka. "Il fallait tout de suite bousculer Dimitrenko pour effacer cette année de suspension. Je voulais lui rentrer dedans d'un coup." Dimitrenko n'est pourtant pas le premier venu. A 37 ans, l’Allemand, ex-détenteur de la ceinture européenne, avait notamment tenu cinq rounds en avril dernier face à Andy Ruiz Jr, le Mexicain qui a ensuite terrassé Anthony Joshua pour le gain des ceintures IBF-WBA-WBO. Yoka a donc de quoi être satisfait.

"Ouf", a soufflé le champion olympique au micro de Canal Plus. "Depuis plus d'un an, j'attendais ça. Je suis passé par tant d'émotions. J'ai encore plus d'envie, le ring m'a manqué. Je suis prêt pour n'importe quoi. La conquête est repartie de plus belle. Je suis de retour. Je me prends de plus en plus au sérieux." Le prochain combat de Tony Yoka est déjà programmé au 28 septembre à Nantes, contre un adversaire encore à déterminer. Mais ce samedi, à Antibes, il a montré qu'il était de retour aux affaires.

Tony Yoka, vainqueur face à Dimitrenko

Tony Yoka, vainqueur face à DimitrenkoGetty Images

0
0