SEBASTIEN BOURDAIS, 8e pole-position de la saison, septième victoire (sur 14), course dominée de bout en bout, le titre 2004 de ChampCar, week-end de rêve à Mexico?
S.B.: Je suis heureux, c'est un sentiment fabuleux, le plus beau jour de ma vie. Gagner un titre chez les professionnels, quel bonheur. Mais je suis content que la course soit terminée. Les dix derniers tours ont été les pires de ma carrière. J'étais pris dans le trafic et j'avais peur d'un accrochage. Tout au long de la course, je voyais la fin du monde.
Que s'est-il passé au 40e tour quand vous avez fait un tête-à-queue ?
CART
Long Beach: Montagny 2e
21/04/2008 À 07:01
S.B.: Avec l'ombre qui commençait à tomber sur le circuit, je suis revenu sur Mario Dominguez (pilote mexicain) et j'ai perdu mes repères quand je suis arrivé dans le virage, j'ai roulé sur la bande blanche et mis la roue avant-gauche dans l'herbe. J'ai cru que c'était fini. Après le tête-à-queue, j'ai maintenu l'accélération, fait marche arrière et réussi à reprendre la piste. Ensuite j'avais peur que la boîte de vitesse lâche, j'avais des difficultés à passer de seconde en troisième. J'ai eu de la chance.
La Formule 1 reste toujours un objectif ?
S.B.: Peut-être que cette belle saison va m'ouvrir des portes. Ca ne peut que m'aider. Si ça ne réveille pas les esprits, ça ne les réveillera jamais. Je vais appeler Franck Williams pour voir s'il y a une place dans le 2e baquet. Je sais que la liste des candidats est longue, mais bon... Lui demander : "'Vous avez vu la course ? parce que je crois que c'est un bon exemple de ce que je peux faire..."
CART
La fin de l'écurie Forsythe
28/02/2008 À 20:33
CART
Unification avec l'IndyCar
19/02/2008 À 14:50