Sprint messieurs : Lavreysen, comme prévu

Harrie Lavreysen n'a pas failli à son statut d'immense favori. Champion olympique et triple champion du monde de la vitesse, double champion du monde et médaillé de bronze olympique en keirin, le Néerlandais a comme prévu dominé la Ligue des champions de la 1re à la 4e manche. Si le retrait de Jeffrey Hoogland avant le week-end londonien (cas contact au Covid-19) lui a un peu facilité la tâche, il a néanmoins pu trouver en Stefan Botticher un sérieux client jusqu'au bout de la compétition.

Lavreysen, quel effort ! Son finish de folie en vidéo

UCI Track Champions League
Comment l’apparition des datas a révolutionné le cyclisme sur piste
10/12/2021 À 08:58
Les deux hommes se sont d'ailleurs partagé les victoires sur les 8 épreuves. Botticher a remporté tous les keirins sauf celui de Panevėžys, revenu à Lavreysen. Le Néerlandais a lui remporté les quatre tournois de vitesse, l'épreuve reine des sprinteurs.
La stat’ : 147
Soit le nombre de points de Lavreysen au classement final. C’est le record parmi les quatre catégories que comptait cette première Ligue des champions. Le maximum atteignable était de 160 points. Le bilan est donc presque parfait pour le Néerlandais (cinq victoires, deux fois 2e, une fois 4e).
La décla’ de Lavreysen :
Je suis très heureux de ma victoire. Après la première série (de la vitesse), j’ai su je ne perdrai plus le maillot. C’était alors un moment très spécial. Je crois que ça fait deux ans que je suis invaincu en vitesse. Je voulais préserver cette série ce soir.
Le top 5 final du classement des sprinteurs
1. Harrie Lavreysen (HOL)147 pts
2. Stefan Botticher (ALL)133 pts
3. Vasilijus Lendel (LIT)72 pts
4. Mikhail Iakovlev (RUS)72 pts
5. Nicholas Paul (TRI)71 pts

Sprint dames : Hinze au finish, Gros un peu juste

Avant la 4e et dernière manche, le classement des sprinteuses était le plus serré de tous. Deux points seulement séparaient la leader Emma Hinze de sa compatriote Lea Friedrich. Mais l'Allemande n'a finalement jamais vraiment tremblé. Hinze a commencé par gagner la vitesse, tandis que Friedrich calait dès les demies. Premier ouf de soulagement.

Hinze assure sa finale sur le keirin et est sacrée reine du sprint : la finale en vidéo

Qualifiées ensuite toutes les deux en finale, il fallait que Hinze termine 4e et que Friedrich gagne pour que les positons s'inversent au classement. Ce scénario ne s'est pas produit. Friedrich n'a même jamais pu menacer Hinze (4e), et s'est contentée de la 6e et dernière place de la finale. Mais au moins, le suspense a demeuré jusqu'au bout.
La stat' : 6
Soit la place de Mathilde Gros au classement final. La Française pouvait encore rêver du podium avant la dernière manche. Mais son zéro pointé en keirin (16e) lui a coûté cher. Elle a donc finalement perdu un rang, glissant de la 5e à la 6e place. Cela demeure le meilleur résultat d'un Français puisque Rayan Helal (8e) et Tom Derache (15e) ont fini plus loin du côté des sprinteurs. A noter aussi qu'ils n'ont pas décroché le moindre podium en 16 épreuves.
La décla’ de Hinze :
Je suis très fière de ramener le maillot à la maison ! Cela a été très serré aujourd’hui, je ne savais pas comment cela allait se dérouler et quelles étaient les forces qu’il me restait dans les jambes. J’étais très, très fatiguée ! Je pense que c’était plus dur qu’aux Jeux Olympiques puisqu’il a fallu enchainer deux jours de courses très rapides.
Le top 5 final du classement des sprinteuses :
1. Emma Hinze (ALL)128 pts
2. Lea Friedrich (ALL)118 pts
3. Kelsey Mitchell (CAN)102 pts
4. Martha Bayona Pineda (COL)86 pts
5. Olena Starikova (UKR)84 pts
6. Mathilde Gros (FRA)67 pts

Endurance dames : Archibald en patronne, Wild en beauté

Avec 35 points de marge avant d'attaquer cette dernière manche, Katie Archibald avait déjà course gagnée, sauf catastrophe. Celle-ci ne s'est pas produite. Et ce fut même tout l'inverse. Après avoir définitivement verrouillé son sacre sur le scratch (2e), la Britannique a parachevé son sacre par une victoire lors de l'élimination. Pour le plus grand bonheur du public londonien.

Pour parachever sa victoire finale, Archibald remporte l'élimination devant Wild : la vidéo

Saluons aussi la belle sortie de Kirsten Wild. En terminant 2e de l'élimination derrière Archibald, la Néerlandaise est remontée à la 2e place du classement final. Une magnifique manière de conclure son immense carrière.
La stat' : 5
Soit le nombre de victoires d'Archibald sur cette Ligue des Champions (4 éliminations, 1 scratch). Elle partage ce record avec Harrie Lavreysen (4 tournois de vitesse, 1 keirin).
La décla’ d’Archibald :
Je ne me suis jamais sentie en confiance mais je suis très contente ! Je savais que les courses de scratch seraient le point sensible dans cette compétition et je pense avoir minimisé les pertes sur ce plan. Ce titre signifie beaucoup pour moi."
Le top 5 final des "endurantes"
1. Katie Archibald (GBR)145 pts
2. Kirsten Wild (HOL)100 pts
3. Annette Edmondson (AUS)97 pts
4. Maggie Coles-Lyster (CAN)94 pts
5. Yumi Kajihara (JAP)81 pts

Endurance messieurs : Hoover se révèle

Avant le week-end londonien, on parlait surtout de Corbin Strong et de Sebastian Mora. Mais c'est au final le troisième larron, Gavin Hoover, qui s'est imposé. Une victoire aux allures de révélation pour le New-Yorkais de 24 ans, par exemple jamais monté sur un podium aux Mondiaux à l'inverse de ses deux rivaux. Très régulier lors des deux premières manches (6e, 2e, 3e et 5e), l'Américain l'est resté au Lee Valley VeloPark (5e, 1er, 6e et 4e).

Mora déclassé dans la course scratch : il a provoqué une chute dans le dernier tour

Il a rajouté du beurre dans les épinards en s'offrant vendredi une première (et unique) victoire lors de l'élimination. Certes, il a ensuite profité du déclassement de Mora, alors leader, sur l'épreuve du scratch samedi - l'Espagnol a été rétrogradé de la 8e à la 14e place pour un comportement jugé répréhensible. Mais c'est le jeu sur la piste. Et il a montré qu'il méritait son titre en dominant Mora sur l'élimination finale (4e contre 5e pour l'Espagnol).
La stat' : 2
Soit le nombre de coureurs qui ont davantage gagné que Hoover (une victoire) sur cette Ligue des Champions. Sebastian Mora et Corbin Strong comptent chacun deux succès. L'Espagnol est même monté cinq fois sur la boîte, contre trois pour Hoover. Mais la régularité était la clef pour gagner le général. Et l'Américain était le plus fort sur ce point.
La décla’ de Hoover :
Je n'y crois pas ! J'étais déjà si excité d'être ici et d'avoir obtenu l'invitation après les Mondiaux. Je me disais :"Quoi qu'il arrive, c'est déjà un succès". Donc de gagner, c'est juste incroyable. Vraiment, je ne m'y attendais pas. J'espère que cette nouvelle épreuve deviendra incontournable dans le futur.
Le top 5 final des "endurants"
1. Gavin Hoover (USA)107 pts
2. Sebastian Mora (ESP)102 pts
3. Corbin Strong (NZL)93 pts
4. Iuri Leitao (POR)84 pts
5. Aaron Gate (NZL)84 pts
UCI Track Champions League
Harrie Lavreysen, un sans faute en vitesse : les meilleurs moments de sa Ligue des Champions
08/12/2021 À 09:46
UCI Track Champions League
Deux monstres, deux amis, deux adversaires : Lavreysen - Hoogland, drôle de rivalité
07/12/2021 À 13:15