AG2R et la FDJ soulagées, Europcar recalée

AG2R et la FDJ soulagées, Europcar recalée
Par Eurosport

Le 21/11/2011 à 19:10Mis à jour Le 21/11/2011 à 23:07

Bonne nouvelle pour le cyclisme français. Deux équipes tricolores, AG2R La Mondiale et FDJ, ont obtenu la confirmation de la part de l'UCI qu'elles figureraient bien dans le World Tour, l'élite du cyclisme mondial, en 2012. En revanche, Europcar ne jouera pas dans la cour des grands.

Pour bon nombre d'équipes, c'est une période synonyme d'attente et d'angoisse. Pour AG2R La Mondiale et FDJ, fini de stresser. Les deux formations françaises évolueront l'an prochain dans l'élite, le World Tour. Elles ont été sélectionnées par l'Union Cycliste Internationale parmi la liste de candidates aux trois dernières licences. En 2011, AG2R était la seule équipe française à figurer en première division. Les hommes de Vincent Lavenu sont donc rejoints par ceux de Marc Madiot. Pour tous, c'est un soulagement. En revanche, Europcar reste sur le carreau.

Yoann Offredo, un des fers de lance de l'équipe FDJ cette saison, a annoncé l'heureuse information sur sa page Facebook en fin d'après-midi, avant que le message ne disparaisse peu après. Mais plusieurs sources ont ensuite confirmé.  Ce retour au sommet est "un élément très important pour l'entreprise", a estimé Marc Madiot en soulignant "être fier des résultats sportifs (28 victoires et première place au classement Europe Tour) qui permettent de retrouver le WorldTour avec de jeunes coureurs très prometteurs. Pour eux, c'était une vraie motivation". "Retour dans le World Tour pour la FDJ ! Une belle saison qui s'annonce", a pour sa part confié sur son compte Twitter le jeune espoir de la formation française.

Europcar toujours en Continental pro

Pour AG2R La Mondiale, il s'agit donc d'une reconduction de licence. Vincent Lavenu se voulait confiant quant aux chances de son équipe de conserver sa place dans l'élite. "Ce n’est pas tombé du ciel, c’est le travail de toute une équipe. Une belle récompense", a-t-il estimé chez nos confrères de Velochrono. La licence World Tour permet aux équipes d'être assurées de participer à toutes les grandes courses du calendrier, notamment les trois grands tours et les principales classiques. Les équipes évoluant en Continental Pro sont, elles, soumises à d'éventuelles invitations distribuées par les organisateurs de course. "Ca va nous simplifier la vie pour le calendrier. Nous serons au départ des plus grandes courses et c'est important pour la FDJ, son PDG Christophe Blanchard-Dignac et l'équipe", a ajouté Marc Madiot sans préciser si l'effectif allait être renforcé.

Déception en revanche pour Europcar. Le cyclisme français n'a en effet pas réussi la passe de trois. "La demande de licence de l'équipe Europcar a été rejetée", a annoncé l'UCI dans un communiqué lundi soir. C'est à la formation basque Euskaltel-Euskadi que revient l'ultime sésame. Mais la formation de Jean-René Bernaudeau est la preuve vivante qu'on peut réussir une très belle saison même sans figurer dans le World Tour. Elle n'a jamais connu autant de réussite qu'en 2011... Par ailleurs, les dirigeants de Geox, privés tardivement du financement de leur parraineur-titre, ont retiré pour leur part leur candidature. Au total, 16 équipes sont assurées de figurer en première division, le plafond réglementaire étant fixé à 18 groupes. Les deux dernières places concernent GreenEdge, la nouvelle formation australienne, et RadioShack. "Les décisions seront prononcées ultérieurement, la commission étant dans l'attente de documents supplémentaires que doivent fournir ces équipes", a précisé l'UCI.

0
0