Getty Images

Cofidis frappe fort et annonce Viviani

Cofidis frappe fort et annonce Viviani

Le 05/08/2019 à 14:56Mis à jour Le 05/08/2019 à 16:12

Un sprinteur en chasse un autre. Pour remplacer un Nacer Bouhanni décevant depuis plusieurs mois, Cofidis s'est offert un des meilleurs sprinteurs du peloton en la personne d'Elia Viviani. L'Italien s'est engagé officiellement pouir la saison prochaine avec son poisson-pilote Fabio Sabatini, tous les deux en provenance de la Deceuninck - Quick-Step.

Après la rumeur envoyant Nairo Quintana chez Arkea-Samsic, une autre équipe française affirme ses ambitions. Cofidis a officialisé lundi la signature d'Elia Viviani pour les deux prochaines saisons. Le sprinteur italien arrive de la Deceuninck – Quick-Step et emporte dans ses bagages un de ses poissons-pilotes, son compatriote Fabio Sabatini. A 30 ans, Viviani est un de tous meilleurs finisseurs du peloton et va remplacer Nacer Bouhanni sur les arrivées massives. Il formera avec Christophe Laporte une paire redoutable et à même d'apporter de nombreuses victoires à la formation de Cédric Vasseur. Cette signature marque un vrai cap d'ambition pour Cofidis dans l'objectif de l'obtention d'une licence World Tour, alors que d'autres recrues de poids devraient être annoncées prochainement.

La piste Viviani vers Cofidis avait été évoquée il y a plusieurs semaines par la Gazzetta dello Sport et avait alors de quoi surprendre. Elle est pourtant bien devenue réalité. L'homme aux 75 victoires en professionnels devrait être la tête d'affiche de la formation nordiste ces prochains mois, avec à l'esprit la quête d'une possible place dans le World Tour. Viviani a notamment ouvert son compteur sur le Tour de France lors de l'édition 2019, faisant de lui un des coureurs à avoir remporté une étape dans les trois Grands Tours du calendrier.

Le Tour, Milan – San Remo et Gand-Wevelgem dans le viseur

"Concernant mes objectifs pour la saison prochaine, même si j’ai remporté une étape cette année, j’ai vraiment envie d’en remporter plus au Tour de France l’an prochain, a assuré le coureur sur le site officiel de sa nouvelle escouade. J’ai la sensation que je peux en gagner d’autres ! En matière de classiques, il y a deux courses notamment que je rêverais de remporter : Milan-San Remo et Gand-Wevelgem." Viviani a précisé que c'est bien la cour ardente menée par l'équipe française qui l'a convaincu de revêtir le maillot rouge et blanc en 2020. "J’ai pu constater, en m’entretenant avec Cédric Vasseur et Roberto Damiani (directeur sportif), à quel point l’équipe Cofidis avait à cœur de me recruter et de me proposer un projet ambitieux. J’apprécie beaucoup la volonté de vouloir créer une dynamique autour de moi."

Viviani n'arrive pas seul puisqu'il sera accompagné d'un de ses poissons-pilotes historiques : Fabio Sabatini. Coéquipiers depuis 2010, les deux hommes vont poursuivre leur tandem qui a déjà largement porté ses fruits. Sabatini a déjà opéré pour des sprinteurs comme Alessandro Petacchi, Erik Zabel, Peter Sagan ou encore Mark Cavendish durant sa carrière et ne devrait pas avoir de mal à se faire sa place au sein de la Cofidis. Reste désormais à Viviani que de confirmer tout son talent loin de la Deceuninck – Quick-Step, alors que les derniers sprinteurs ayant quitté les rangs belges (Marcel Kittel, Fernando Gaviria ou Mark Cavendish par exemple) pour un autre décor n'y ont pas forcément brillé.

La troupe à laquelle appartient notamment Julian Alaphilippe devrait toutefois être encore bien présente sur les sprints avec notamment les jeunes Fabio Jakobsen ou Alvaro Hodeg.

0
0