AFP

Sulzberger s'annonce

Sulzberger s'annonce
Par Eurosport

Le 29/05/2010 à 20:09Mis à jour Le 29/05/2010 à 20:39

L'Australien Wesley Sulzberger (Française des Jeux) a remporté le GP Plumelec, septième manche de la Coupe de France. Vainqueur en solitaire au sommet de la côte de Cadoudal, le protégé de Marc Madiot a devancé les Français Renaud Dion (Roubaix Lille Métropole) et Stéphane Augé (Cofidis).

Voilà un garçon qui promet. A seulement 23 ans, Wesley Sulzberger annoncé par son directeur sportif Marc Madiot comme un futur grand des classiques, a signé le plus retentissant succès de sa jeune carrière. Déjà vainqueur d'une étape de Paris-Corrèze l'an dernier, l'Australien, 2edu Grand Prix d'Isbergues 2008 derrière William Bonnet et 3e de la dernière Polynormande, dispose d'une palette de qualités très complète. Bon passeur de bosses, assez rapide au sprint, il a montré samedi sur les routes du Morbihan qu'il était également capable de terminer le travail en solitaire.

Parti dès l'entame de l'épreuve au sein d'un groupe d'une trentaine de coureurs au sein duquel on reconnaissait son coéquipier Anthony Geslin, le champion de France Dimitri Champion (AG2R-La Mondiale), Pierrick Fédrigo (Bbox Bouygues Telecom), Jérôme Coppel (Saur-Sojasun), Amaël Moinard (Cofidis) ou encore le leader de la Coupe de France Florian Vachon (Bretagne-Schuller), Sulzberger a su tirer profit des circonstances de course. Les principales équipes de l'épreuve étant toutes représentées à l'avant, le gros de la troupe a rapidement abandonné toute ambition si bien que la course s'est rapidement résumée à un match entre ces audacieux de la première heure.

Fédrigo passe à côté

La répétition de la difficile côte de Cadoudal (1,4 kilomètres à 6,5%) qui avait souri à Alejandro Valverde à l'arrivée de la première étape du Tour de France 2008, ayant progressivement opéré la sélection au sein du groupe de tête, ils ne sont plus qu'une dizaine à pouvoir encore rêver du bouquet à deux tours du terme de l'épreuve cher à David Lappartient. A quinze kilomètres de l'arrivée, Sulzberger décide de prendre le taureau par les cornes et part seul vers une victoire de prestige.

Très en forme après un stage intensif en montagne, le coureur de la Française des Jeux n'a pas fait de quartier dans le final. Sur la ligne, il devance Renaud Dion (Roubaix Lille Métropole) et Stéphane Augé (Cofidis) de plus de quarante secondes. Pierrick Fédrigo, qui faisait figure d'épouvantail dans le groupe de tête, échoue pour sa part au 4e rang. Florian Vachon, 14e au sommet de la côte de Cadoudal, conserve la tête du classement général de La Coupe de France qui connaitra son prochain épisode le 1e août en Normandie à l'occasion de la spectaculaire Polynormande.

0
0