Getty Images

Comme l'an dernier, Démare a buté sur Viviani

Comme l'an dernier, Démare a buté sur Viviani
Par Eurosport

Le 19/08/2018 à 16:23Mis à jour Le 19/08/2018 à 18:12

L'Italien Elia Viviani (Quick Step) a remporté dimanche la Cyclassics de Hambourg. Il a devancé au sprint le Français Arnaud Démare (Groupama-FDJ), deuxième pour sa rentrée, trois semaines après la fin du Tour de France. Il y a un an, Viviani s'était déjà imposé devant le double champion de France...

On prend les mêmes et on recommence. Il y a un an, Elia Viviani avait remporté la Cyclassics, en devançant, au sprint, Arnaud Démare. Le champion d'Italie a remis ça dimanche. Encore au sprint, comme le veut la tradition sur la classique hambourgeoise. Et encore devant Démare. Le Français, qui effectuait sa rentrée ce dimanche en Allemagne, a encore dû se contenter de la deuxième place. Il confirme toutefois ses affinités avec cette épreuve qu'il avait remportée en 2012.

Dans un sprint d'hommes forts, le Norvégien Alexander Kristoff (Team Emirates) a complété le podium, devant l'Allemand John Degenkolb (Trek-Segafredo). Deux autres anciens vainqueurs puisque Kristoff avait inscrit son nom au palmarès en 2014. Il avait succédé au palmarès à... Degenkolb. Le triple champion du monde, Peter Sagan, s'est quant à lui contenté de la 10e place dimanche.

Viviani, la saison de rêve continue

Pour Elia Viviani, la saison de rêve continue. Sacré champion d'Italie en juin, il a brillé tout au long du premier semestre, en remportant notamment quatre étapes du Tour d'Italie ou encore les Trois Jours de La Panne. A 29 ans, il vit incontestablement sa plus belle année chez les pros. Pour son équipe, Quick Step - Floors, c'est un succès de plus dans une campagne 2018 impressionnante.

Cette Cyclassics 2018 a été marquée par une longue échappée de cinq coureurs, parmi lesquels le Slovène Grega Bole et l'Espagnol Ivan Garcia Cortina, qui n'ont été repris qu'à 18 kilomètres de l'arrivée. Plusieurs attaques ont ensuite animé le final mais les équipes de sprinteurs ont réussi à garder en permanence le contrôle de la situation. Une chute à deux kilomètres de l'arrivée a réduit le nombre des prétendants à la victoire, mais les principaux favoris y ont échappé, à l'image de Viviani et Démare.

0
0