Egan Bernal - Ineos-Grenadiers, une affaire qui marche et qui s'inscrit dans la durée. Présent dans la formation britannique depuis 2018, le Colombien a paraphé une prolongation de contrat qui le lie jusqu'en 2026. Cette annonce faite par Ineos ce lundi met fin aux rumeurs de tension entre le clan Bernal et son équipe après une saison 2020 minée par une blessure au dos. Plus jeune vainqueur du Tour dans l'après-guerre en 2019 (statut que lui a dérobé Tadej Pogacar dans la foulée), Bernal faisait figure de patron des courses de trois semaines avant l'éclosion du Slovène. C'est avec Ineos qu'il cherchera donc à déboulonner "Pogi".
Abonnez-vous à Eurosport pour 69,99 euros pour suivre le duel Pogacar - Bernal en 2022

Roglic a décroché le jackpot, Bernal pas récompensé : le résumé d'une étape dantesque

Cyclisme
Evolution "favorable" de l'état de santé de Bernal
IL Y A 5 HEURES
"Je suis très fier d'être un Grenadier, souligne Bernal dans le communiqué de sa formation. Sur les courses, vous sentez que vous avez un énorme soutien et une structure derrière vous. La chose la plus importante que j'ai notée à propos de l'équipe, c'est que chacun travaille pour un but précis. Ils sont dévoués". C'est en 2018 que le Colombien de Zipaquira avait débarqué chez Sky qui comptait alors dans ses rangs un certain Chris Froome mais aussi Geraint Thomas qui allait remporter le Tour de France cette année-là. Alors que la question du leadership se posait entre les trois en 2019, la chute du premier et la méforme du second avaient poussé Bernal sur le devant de la scène. Le Colombien avait remporté le Tour dans la foulée.
"Je suis vraiment fier de l'équipe, du staff, et je signe maintenant pour mes années les plus importantes. Ce seront mes meilleures années et je veux passer ce temps avec cette équipe", a déclaré le grimpeur colombien, qui fêtera jeudi son 25e anniversaire. Il y a peu, il a confirmé son retour sur les routes du Tour de France après une année 2021 marquée par un succès au Giro et une 6e place sur la Vuelta. "J'ai l'impression que cela fait longtemps que je n'ai pas été sur le Tour. Je suis vraiment excité, je veux y retourner en étant très bien préparé".
Tour de France
Après Copenhague, le Pays basque : Bilbao accueillera le départ du Tour 2023
IL Y A 9 HEURES
Cyclisme
McNulty s'offre la première étape du Challenge Majorque
IL Y A 10 HEURES