Getty Images

Eurosport Ranking : Encore un exploit et voici Van der Poel dans le top 20 !

Eurosport Ranking : Encore un exploit et voici Van der Poel dans le top 20 !

Le 22/04/2019 à 09:28Mis à jour Le 22/04/2019 à 11:35

EUROSPORT RANKING - Vainqueur de l’Amstel Gold Race ce dimanche au terme de l’un des finals les plus fous de la saison, Mathieu Van der Poel n’en finit plus de grimper à l’Eurosport Ranking et apparait cette semaine dans le top 20 pour la toute première fois. Passé tout près du succès sur la classique néerlandaise, Julian Alaphilippe se console en confortant sa place de leader.

Le classement du 21 avril

Sans surprise, Julian Alaphilippe est toujours un très solide leader de l’Eurosport Ranking. S’il n’a pas gagné cette semaine (4e et 2e), le puncheur de la Deceuninck-Quick Step consolide tout de même sa 1re place puisqu’il creuse l’écart (1041 pts d’avance) sur son dauphin. Celui-ci a d’ailleurs changé puisque Simon Yates (Michelton-Scott) s’est emparé de la 2e place aux dépens d’Alejandro Valverde. Le leader de la Movistar, méconnaissable sur l’Amstel (65e, son premier résultat hors du top 50 depuis 3 ans !), perd le bénéfice de sa 5e place en 2018 et continue de perdre des points. Le reste du top 10, lui, ne bouge pas.

Vidéo - Donné pour battu, van der Poel a remporté un sprint de folie pour dégoûter Alaphilippe

03:00

Ce qui n’est pas le cas de Mathieu Van der Poel, qui n’en finit plus de gagner. Victorieux cette semaine de la Flèche Brabançonne mais surtout de l’Amstel Gold Race, le Néerlandais de la Corendon-Circus est impressionnant en 2019 avec désormais 6 victoires en 15 jours de course. De quoi grimper de 19 places cette semaine pour rentrer dans le top 20 (17e) de l’Eurosport Ranking. Il compte plus de points au compteur que des cadors comme Dan Martin, Nairo Quintana ou Philippe Gilbert. Plus désormais aussi que Bardet qui continue de chuter (20e) malgré sa 9e place sur l’Amstel. Presque autant que l’un des rois de 2019, Jakob Fuglsang (16e), auteur d’une belle 3e place ce dimanche, même s’il a longtemps rêvé à mieux.

Vidéo - Van der Poel : "C'est difficile à croire et ça va durer encore quelques heures"

00:54

Déjà en vue sur Milan-SanRemo, Simon Clarke poursuit le beau printemps des EF Education-First, en prenant la 2e place de l’Amstel. De quoi grimper de 56 places (61e). Tenant du titre sur la Flèche Brabançonne, Wellens n’a rien pu faire, comme tant d’autres, face à Van der Poel (2e) et perd 5 places (28e). Trajectoire inverse (+ 5) pour Maximilian Schachmann (Bora-Hansgrohe), l’un des hommes en forme et placé (5e) sur la classique néerlandaise. Son équipier Grosschartner a lui signé l’une des remontées de la semaine grâce à un succès sur le Tour de Turquie (+ 1 étape), en gagnant 105 places (72e).

Le top 20 de l’Eurosport Ranking :

PLACE COUREUR EQUIPE PAYS POINTS EVOLUTION
1 Julian Alaphilippe Deceuninck-Quick Step France 4019 =
2 Simon Yates Michelton-Scott Grande-Bretagne 2978 + 1
3 Alejandro Valverde Movistar Espagne 2967 - 1
4 Elia Viviani Deceuninck-Quick Step Italie 2786 =
5 Geraint Thomas Sky Grande-Bretagne 2701 =
6 Peter Sagan Bora-Hansgrohe Slovaquie 2507 =
7 Tom Dumoulin Sunweb Pays-Bas 2496 =
8 Primoz Roglic Jumbo-Visma Slovénie 2352 =
9 Thibaut Pinot Groupama-FDJ France 2141 =
10 Miguel Angel Lopez Astana Colombie 2116 =
11 Michael Matthews Sunweb Australie 2100 =
12 Christopher Froome Sky Grande-Bretagne 1953 =
13 Greg Van Avermaet CCC Team Belgique 1903 =
14 Alexander Kristoff Katusha-Alpecin Norvège 1866 =
15 Adam Yates Michelton-Scott Grande-Bretagne 1840 =
16 Jakob Fuglsang Astana Danemark 1733 + 1
17 Mathieu Van der Poel Corendon-Circus Pays-Bas 1706 + 19
18 Pascal Ackermann Bora-Hansgrohe Allemagne 1683 - 2
19 Egan Bernal Sky Colombie 1626 =
20 Romain Bardet AG2R La Mondiale France 1614 - 2

La "précocité folle" de la semaine : Remco Evenepoel

On aurait pu facilement parler de Mathieu Van der Poel, auteur de la semaine parfaite. Mais comment ne pas évoquer une autre pépite, bien plus jeune et qui ne cesse d’impressionner, même sans gagner ? Car le Belge de la Deceuninck-Quick Step n’a pris après tout que la 4e place cette semaine du Tour de Turquie. En soi, la performance n’a rien d’exceptionnelle, surtout compte tenu de la concurrence, sans manquer de respect aux solides coureurs de Continental Pro que sont Edgar Pinto (W52–FC Porto), Gonzalo Serrano (Caja Rural-Seguros RGA) ou Mauro Finetto (Delko Marseille Provence). C’est la précocité de cette performance qui est indécente.

Remco Evenepoel (Deceuninck-Quick Step) devant Valerio Conti (UAE Team Emirates) sur le Tour de Turquie 2019

Remco Evenepoel (Deceuninck-Quick Step) devant Valerio Conti (UAE Team Emirates) sur le Tour de Turquie 2019Getty Images

Car Remo Evenepoel n’a que 19 ans et trois mois ! On est en face d’un coureur né le 25 janvier 2000, qui évoluait (et écrasait tout) en junior la saison passée et qui réussit déjà à performer en World Tour cette année. C’est unique ! Aucun coureur n’avait d’ailleurs jamais accroché le top 5 d’une épreuve du plus haut niveau avant ses vingt ans. Le plus jeune jusqu’ici était Michael Matthews, 4e du Tour Down Under 2011 à 20 ans et quatre mois. C’est dire la performance du Belge. Même si ce n’était que le Tour de Turquie. Même si ça demande confirmation dans les mois et années à venir.

Vidéo - "Evenepoel, un phénomène qu’il faut protéger"

00:52

Le top 5 des remontées de la semaine :

+ 105 places (+ 288 pts) pour Felix Grosschartner (Bora-Hansgrohe,538 pts), de 177e à 72e

+ 90 places (+ 105 pts) pour Bjorg Lambrecht (Lotto-Soudal, 284 pts), de 243e à 153e

+ 56 places (+ 260 pts) pour Simon Clarke (EF Education-First, 605 pts), de 117e à 61e

+ 19 places (+ 580 pts) pour Mathieu Van der Poel (Corendon-Circus, 1706 pts), de 36e à 17e

+ 16 places (+ 55 pts) pour Alessandro De Marchi (CCC Team, 461 pts), de 98e à 82e

Simon Clarke (EF Education-First) dans la roue de Matteo Trentin (Michelton-Scott) dans le Gulperberg, lors de l'Amstel Gold Race 2019

Simon Clarke (EF Education-First) dans la roue de Matteo Trentin (Michelton-Scott) dans le Gulperberg, lors de l'Amstel Gold Race 2019Getty Images

Le top 5 des dégringolades de la semaine :

-34 places (- 400 pts) pour Michael Valgren (Dimension Data, 485 pts), de 43e à 77e

-88 places (- 102 pts) pour Lilian Calmejane (Total Direct Energie, 184 pts), de 150e à 238e

-68 places (- 260 pts) pour Roman Kreuziger (Dimension Data, 298 pts), de 72e à 140e

-64 places (- 110 pts) pour Enrico Gasparotto (Dimension Data, 221 pts), de 127e à 191e

-37 places (- 245 pts) pour Eduard Prades (Movistar, 408 pts), de 60e à 97e

Michael Valgren (Dimension Data)

Michael Valgren (Dimension Data)Getty Images

Les Français

Nul doute que la déception prime pour Julian Alaphilippe ce dimanche. Le Français de la Deceuninck-Quick Step sort il faut dire d’une semaine frustrante avec sa 2e place sur la Flèche Brabançonne et sa 4e sur l’Amstel Gold Race, battu à chaque fois par Van der Poel. Mais il continue de dominer le classement mondial comme celui national et creuse l’écart avec la concurrence. Avec 4019 points, il compte désormais quasi le double d’unités de son plus proche compatriote, Thibaut Pinot (Groupama-FDJ), toujours 2e. Romain Bardet (AG2R La Mondiale) reste sur le podium national mais beaucoup plus loin, malgré sa belle 9e place sur l’Amstel.

Excellent 8e dans le Limbourg, Valentin Madouas recule lui au niveau mondial (-3, 86e), après avoir perdu le bénéfice de sa 2e place sur Paris-Camembert en 2018. Une épreuve remportée cette saison par le jeune Benoit Cosnefroy. Un tout premier succès chez les professionnels qui lui permet de rentrer dans le top 200 mondial (182e, 231 pts). Vainqueur lui du Tour du Finistère pour la 2e fois, sept ans après, Julien Simon (Cofidis) s’approche lui du top 100 de l’Eurosport Ranking (111e, 357 pts). On n’oubliera évidemment les nombreuses places d’honneur des Tricolores sur ces deux manches de Coupe de France de la semaine, comme la 5e place de Guillaume Martin en Bretagne ou la 3e de Quentin Jauregui sur Paris-Camembert.

Vidéo - En puncheur, Simon s'est offert son deuxième Tour du Finistère

02:45

Les Français du top 50 :

1. Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step), 4019 pts (=)

9. Thibaut Pinot (Groupama-FDJ), 2141 pts (=)

20. Romain Bardet (AG2R La Mondiale), 1614 pts (- 2)

32. Arnaud Démare (Groupama-FDJ), 1205 pts (- 2)

50. Christophe Laporte (Cofidis), 736 pts (=)

Jakob Fuglsang et Julian Alaphilippe (Amstel Gold Race 2019)

Jakob Fuglsang et Julian Alaphilippe (Amstel Gold Race 2019)Getty Images

Les courses de la semaine :

Tour des Alpes (catégorie 6, cinq étapes)

100 pts pour le vainqueur final

Les 10 premiers du général (4 pts pour le 10e) marquent des points ainsi que les 3 premiers par étapes (50, 25 et 10) et les 3 premiers des classements annexes (10, 5 et 1).

Tour de Castille-et-Léon (catégorie 7, trois étapes)

80 pts pour le vainqueur final

Les 10 premiers du général (2 pts pour le 10e) marquent des points ainsi que les 3 premiers par étapes (35, 15 et 5) et les 3 premiers des classements annexes (5, 3 et 1)

Tour de Mersin (catégorie 8, quatre étapes)

60pts pour le vainqueur final

Les 5 premiers du général (5 pts pour le 5e) marquent des points ainsi que les tous les vainqueurs d’étapes (20)

Tour du Jura Cycliste (catégorie 8, deux étapes)

60pts pour le vainqueur final

Les 5 premiers du général (5 pts pour le 5e) marquent des points ainsi que les tous les vainqueurs d’étapes (20)

Liège-Bastogne-Liège (catégorie 3)

600 pts pour le vainqueur

400 pts pour le deuxième

200 pts pour le troisième

Les 20 premiers (50pts pour le 10e, 1pt pour le 20e) marquent des points

Flèche Wallonne (catégorie 4)

400 pts pour le vainqueur

260 pts pour le deuxième

125 pts pour le troisième

Les 15 premiers (25pts pour le 10e, 1pt pour le 15e) marquent des points

Tour des Appenins (catégorie 7)

100 pts pour le vainqueur

Les 10 premiers marquent des points (2 pts pour le 10e)

Rutland-Melton Cicle Classic (catégorie 8)

65 pts pour le vainqueur final

Les 5 premiers du général (5 pts pour le 5e) marquent des points

Visegrad 4 Bicycle Race Grand Prix Poland (catégorie 8)

65 pts pour le vainqueur final

Les 5 premiers du général (5 pts pour le 5e) marquent des points

Le top 5 des coureurs qui ont le plus à perdre cette semaine :

  • Michael Woods (EF Education-First), 400 de ses 1211 points
  • Bob Jungels (Deceuninck-Quick Step), 600 de ses 1258 points
  • Gulio Ciccone (Trek-Segafredo), 108 de ses 367 points
  • Roman Kreuziger (Dimension Data), 170 de ses 298 points
  • Jelle Vanendert (Lotto-Soudal), 170 de ses 320 points
Bob Jungels of Luxembourg and Team Deceuninck-QuickStep / during the 71st Kuurne-Brussel-Kuurne 2019 a 201,1km race from Kuurne to Kuurne / @KuurneBxlKuurne / KBK / on March 03, 2019 in Kuurne, Belgium.

Bob Jungels of Luxembourg and Team Deceuninck-QuickStep / during the 71st Kuurne-Brussel-Kuurne 2019 a 201,1km race from Kuurne to Kuurne / @KuurneBxlKuurne / KBK / on March 03, 2019 in Kuurne, Belgium.Getty Images

0
0