Getty Images

Eurosport Ranking : Ewan sort Ackermann du top 10, Alaphilippe leader incontesté

Eurosport Ranking : Ewan sort Ackermann du top 10, Alaphilippe leader incontesté

Le 09/09/2019 à 10:50Mis à jour Le 09/09/2019 à 11:10

EUROSPORT RANKING - En battant Pascal Ackermann (Bora-Hansgrohe) cette semaine sur la Brussels Classic, Caleb Ewan (Lotto-Soudal) prend la place de l’Allemand dans un top 10 toujours dominé assez largement par Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step).

Le classement du 8 septembre

En attendant la semaine prochaine et les résultats de la Vuelta qui pourraient bien venir bouleverser tout ça, le podium de l’Eurosport Ranking demeure inchangé. Leader depuis le printemps, Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step) est toujours solidement installé sur son trône tandis qu’Egan Bernal (Team INEOS) et Alejandro Valverde (Movistar) complètent le podium. Le seul changement dans le top 10 concerne les deux sprinteurs Caleb Ewan et Pascal Ackermann. Tenant du titre sur la Brussels Classic et le GP de Fourmies, l’Allemand n’a cette fois fait "que" 2e en Belgique, battu par l’Australien de la Lotto-Soudal, avant de conserver son bien dans le Nord. Cela suffit au coureur de la Bora-Hansgrohe pour tomber de deux rangs et sortir du top 10 (11e) au profit de… Caleb Ewan (9e).

Vidéo - La chute surréaliste de Bouhanni n'a pas troublé Ackermann

03:29

Respectivement 3e et 2e des deux classiques, Jasper Philipsen (UAE Team Emirates) grimpe de 17 places pour échouer aux portes du top 50 (51e). La semaine est plus rude pour Jasper Stuyven (Trek-Segafredo), 5e à Bruxelles et 6e à Fourmies, qui chute au 60e rang (- 7) mais surtout pour Alvaro Hodeg. Le sprinteur colombien de la Deceuninck-Quick Step, 2e de la Brussels Classic en 2018, perd 75 points, 13 places et est éjecté du top 100 (101e). Parmi les coureurs moins connus, la bonne affaire de la semaine est à mettre à l’actif d’Onur Balkan. Le Turc de 23 ans de la formation Salcano Sakarya, vainqueur du GP Velo Erciyes et 2e du Tour d’Anatolie Centrale (+ une étape), s’offre 115 points pour remonter à la 75e place.

Le Top 20 de l’Eurosport Ranking :

Classement Nom Equipe Nationalité Points Evolution
1 Julian Alaphilippe Deceuninck-Quick Step France 4115 =
2 Egan Bernal Team INEOS Colombie 2890 =
3 Alejandro Valverde Movistar Espagne 2778 =
4 Elia Viviani Deceuninck-Quick Step Italie 2696 =
5 Primoz Roglic Jumbo-Visma Slovénie 2641 =
6 Jakob Fuglsang Astana Danemark 2474 =
7 Peter Sagan Bora-Hansgrohe Slovaquie 2286 =
8 Thibaut Pinot Groupama-FDJ France 2269 =
9 Caleb Ewan Lotto-Soudal Australie 2226 + 2
10 Simon Yates Mitchelton-Scott Grande-Bretagne 2128 =
11 Pascal Ackermann Bora-Hansgrohe Allemagne 2038 - 2
12 Greg Van Avermaet CCC Team Belgique 1734 =
13 Michael Matthews Sunweb Australie 1633 =
14 Miguel Angel Lopez Astana Colombie 1594 =
15 Dylan Groenewegen Jumbo-Visma Pays-Bas 1529 =
16 Richard Carapaz Movistar Equateur 1522 =
17 Alexander Kristoff UAE Team Emirates Norvège 1502 =
18 Vincenzo Nibali Bahrain-Merida Italie 1451 =
19 Oliver Naesen AG2R La Mondiale Belgique 1450 =
20 Adam Yates Mitchelton-Scott Grande-Bretagne 1420 =

La "promesse du sprint" qui ne gagne (presque) jamais : Jasper Philipsen

Vous l’avez sans doute découvert pour la plupart sur le Tour de France, avec ses places d’honneur au sprint de la première semaine de course. Mais, pour sa première année professionnelle, Jasper Philipsen répond présent pratiquement sur toutes les courses auxquelles il participe. A commencer par le Tour Down Under en janvier où il avait gagné, suite au déclassement d’Ewan.

Un succès qui en appelait d’autres mais le jeune Belge tourne autour sans retrouver le goût de la victoire. Depuis ce jour-là, Philipsen compte dix podiums et 23 top 10. Sans parvenir à s’imposer. Si la performance est déjà énorme pour un néo-pro, nul doute que le sprinteur d’UAE Team Emirates se verrait bien mettre fin à cette disette d’ici la fin de la saison.

Philipsen et Caleb Ewan, sur l'étape du Tour Down Under gagnée par l'Australien mais remportée sur tapis vert par le Belge

Philipsen et Caleb Ewan, sur l'étape du Tour Down Under gagnée par l'Australien mais remportée sur tapis vert par le BelgeGetty Images

Le top 5 des remontées de la semaine :

+ 76 places (+ 60 pts) pour Edwin Avila (Israel Cycling Academy, 226 pts), de 270e à 194e

+ 43 places (+ 60 pts) pour Mikkel Bjerg (Hagens Berman Axeon, 285 pts), de 196e à 153e

+ 24 places (+ 60 pts) pour Davide Ballerini (Astana, 415 pts), de 127e à 103e

+ 18 places (+ 115 pts) pour Önur Balkan (Salcano Sakarya, 620 pts), de 93e à 75e

+ 17 places (+ 100 pts) pour Jasper Philipsen (UAE Team Emirates, 764 pts), de 68e à 51e

Le top 5 des dégringolades de la semaine :

- 62 places (- 110 pts) pour Martin Toft Madsen (BHS-Almeborg Bornholm, 225 pts), de 133e à 195e

- 23 places (- 75 pts) pour Thomas Boudat (Total Direct Energie, 324 pts), de 113e à 136e

- 13 places (- 75 pts) pour Alvaro Hodge (Deceuninck-Quick Step, 444 pts), de 88e à 101e

- 8 places (- 70 pts) pour Arnaud Demare (Groupama-FDJ, 730 pts), de 49e à 57e

- 7 places (- 30 pts) pour Jasper Stuyven (Trek-Segafredo, 718 pts), de 53e à 60e

Les Français

La semaine a globalement été assez compliquée pour le cyclisme tricolore. Si le trio Alapahilippe-Pinot-Bardet n’a pas couru, tous trois conservent la même place. Pour le moment. Ayant choisi de mettre un terme à leur saison, Pinot et Bardet risquent d’énormément reculer d’ici la fin de l’année, ayant encore beaucoup de points à défendre (plus de 1000pts pour Pinot, plus de 600 pour Bardet). Un chemin qu’emprunte depuis déjà de longues semaines Arnaud Démare. En-deçà de ses performances de la saison passée, le Picard de la Groupama-FDJ a certes pris la 6e place de la Brussels Classic au terme d’un sprint épique mais cela ne compense pas sa 2e place de l’an dernier. Le voilà qui sort du coup du top 50 et se retrouve 57e.

Engagé le lendemain à Fourmies, Démare n’a pu disputer le sprint, gêné par la chute devant lui d’un autre Français en panne (bien plus conséquente celle-là) de résultats, Nacer Bouhanni. Cela n’a pas empêché Pierre Barbier (Natura4Ever - Roubaix Lille Métropole, 5e), Julien Duval (AG2R La Mondiale, 9e) et Hugo Hofstetter (Cofidis, 10e) d’aller chercher des places d’honneur. Mais le Tricolore de la semaine est un grimpeur et se nomme Clément Champoussin. A 21 ans, le récent 4e du Tour de l’Avenir a remporté ses deux premiers succès professionnels sur le Tour du Frioul-Vénétie Julienne, en glanant le général et une étape. De bon augure pour celui qui a rejoint les rangs d’AG2R-La Mondiale depuis août.

Arnaud Demare, Giro 2019

Arnaud Demare, Giro 2019Getty Images

Les Français du top 50 :

1. Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step), 4115 pts (=)

8. Thibaut Pinot (Groupama-FDJ), 2269 pts (=)

22. Romain Bardet (AG2R La Mondiale), 1291 pts (=)

49. Bryan Coquard (Vital-Concept B&B Hotels), 784 pts (+ 1)

Le top 5 des coureurs qui ont le plus à perdre cette semaine :

  • Simon Yates, 1412 de ses 2128 points
  • Enric Mas (Deceuninck-Quick Step), 654 de ses 944 points
  • Michael Matthews (Sunweb), 800 de ses 1633 points
  • Alejandro Valverde, 930 de ses 2778 points
  • Miguel Angel Lopez (Astana), 590 de ses 1594 points
Alejandro Valverde, Vuelta 2019

Alejandro Valverde, Vuelta 2019Getty Images

Le calendrier de la semaine :

Tour d’Espagne (catégorie 2)

800 pts pour le vainqueur

500 pts pour le deuxième

300 pts pour le troisième

Les 20 premiers (70pts pour le 10e, 5pts pour le 20e) du général et les 3 premiers (150, 75, 35) des classements annexes marquent des points, ainsi que les 10 premiers (120pts pour le vainqueur, 1pt pour le 10e), le porteur du maillot rouge (30pts), du maillot vert et de la montagne (10pts) sur chaque étape.

Tour de Grande-Bretagne (catégorie 6)

100 pts pour le vainqueur final

Les 10 premiers du général (4 pts pour le 10e) marquent des points ainsi que les 3 premiers par étape (50, 25 et 10) et les 3 premiers des classements annexes (10, 5 et 1)

Tour de Chine I (catégorie 7)

80 pts pour le vainqueur final

Les 10 premiers du général (2 pts pour le 10e) marquent des points ainsi que les 3 premiers par étape (30, 15 et 5) et les 3 premiers des classements annexes (5, 3 et 1)

Turul Romanei (catégorie 7)

80 pts pour le vainqueur final

Les 10 premiers du général (2 pts pour le 10e) marquent des points ainsi que les 3 premiers par étape (30, 15 et 5) et les 3 premiers des classements annexes (5, 3 et 1)

Grand Prix de Québec (catégorie 4)

400 pts pour le vainqueur

260 pts pour le deuxième

125 pts pour le troisième

Les 15 premiers (25pts pour le 10e, 1pt pour le 15e) marquent des points

Grand Prix de Montréal (catégorie 4)

400 pts pour le vainqueur

260 pts pour le deuxième

125 pts pour le troisième

Les 15 premiers (25pts pour le 10e, 1pt pour le 15e) marquent des points

Coppa Agostini-Giro delle Brianze (catégorie 7)

100 pts pour le vainqueur

Les 10 premiers (2 pts pour le 10e) marquent des points

Duo Normand (catégorie 7)

100 pts pour le vainqueur

Les 10 premiers (2 pts pour le 10e) marquent des points

Tour du Doubs (catégorie 7)

100 pts pour le vainqueur

Les 10 premiers (2 pts pour le 10e) marquent des points

Coppa Bernocchi (catégorie 7)

100 pts pour le vainqueur

Les 10 premiers (2 pts pour le 10e) marquent des points

De Kustpijl (catégorie 8)

65 pts pour le vainqueur

Les 5 premiers (5 pts pour le 5e) marquent des points

Raiffeisen Grand Prix Gratwein-Strassengel (catégorie 8)

65 pts pour le vainqueur

Les 5 premiers (5 pts pour le 5e) marquent des points

0
0