La dream team Ineos ne comptera pas ce talent dans ces rangs, du moins pas tout de suite. Alors que Wout Van Aert était sur les tablettes de l'équipe britannique pour 2022, le Belge a signé une prolongation de contrat avec Jumbo-Visma où il est désormais engagé jusqu'en 2024. Un soulagement pour les Néerlandais tant Van Aert a montré en 2020 une palette de qualités assez impressionnantes. Vainqueur de Milan-Sanremo et deuxième du Tour des Flandres, il a aussi épaté en montage sur le Tour de France où il s'est adjugé, en plus, deux étapes au sprint.

Cyclisme
L'UCI maintient un protocole strict sur les courses au moins jusqu'à cet été
IL Y A 10 HEURES

"Je voulais vraiment prolonger parce que j'ai progressé avec cette équipe. Tout le monde a pu voir, je pense, les pas en avant que j'ai faits en tant que coureur ces dernières années, réagit Wout Van Aert dans le communiqué de la Jumbo-Visma. Bien sûr, il y a d'autres paramètres qui entrent en jeu et qui demandent du temps. Les intentions étaient bonnes des deux côtés, j'étais confiant sur l'issue". Courtisé par beaucoup d'équipes, dont Ineos donc, Van Aert a sans doute pu faire monter les enchères. Son nouveau contrat devrait en faire l'un des coureurs les mieux payés du peloton.

En 2021, Wout Van Aert, à la bataille cet hiver avec Mathieu van der Poel en cyclo-cross, tentera de poursuivre son ascension fulgurante. En 2018, il prenait la 3e place des Strade Bianche pour montrer au monde sa valeur. Depuis les succès s'enchaînent : Deux étapes du Dauphiné 2019, le titre de champion de Belgique et une étape du Tour la même année puis les Strade Bianche, Milan-Sanremo et encore deux étapes de la Grande Boucle en 2020. Plutôt typé course d'un jour et surtout Flandriennes, "WVA" a peut-être un avenir sur les grands tours. Sa 3e place de la dernière étape de montagne du Tour 2020 en a intrigué plus d'un.

Sprint royal et photo finish : entre van der Poel et Van Aert, c'était chaud

Trophée Laigueglia
Mollema s'offre la semi-classique en solitaire, Bernal deuxième
IL Y A 12 HEURES
Paris - Nice
Montagnes russes, chrono court et émotion à La Colmiane : le parcours à la loupe
IL Y A 6 HEURES