Mark Cavendish ne se déplace jamais pour rien. Favori de la 2e étape, le Britannique du Team Sky a répondu présent à Herning pour s'adjuger une première victoire sur ce 95e Giro de l'histoire. Assurément pas la dernière. Après avoir évité une chute qui a mis Theo Bos sur le carreau, le champion du monde en titre a devancé son ancien coéquipier, l'Australien Matthew Goss (Orica) et le Français Geoffrey Soupe (FDJ-BigMat).
Parfaitement emmené par le Gallois Geraint Thomas, Cavendish s'est offert un huitième bouquet sur l'épreuve, après ceux glanés en 2008 (2), 2009 (3) et 2011 (2). Ce nouveau triomphe porte à 31 son nombre de victoires sur un grand Tour. En quatre ans, et à seulement 26 ans, sa moyenne reste excellente. Sous la flamme rouge, ce sont pourtant les formations Garmin et Orica qui semblaient avoir les clés de ce dernier déboulé. Mais une chute à 500m a complètement désorganisé cette arrivée massive.

Mark Cavendish of Team Sky celebrates as he crosses the finish line of the 65th edition of the one day 198 km cycling race 'Kuurne-Brussel-Kuurne'

Crédit: AFP

Tour d’Italie
Contador : "Le parcours peut me convenir"
30/09/2012 À 17:17
La frayeur de Phinney
Un temps annoncé sur le podium, Arnaud Démare a finalement terminé 24e. Ce dimanche, le Beauvaisien a découvert les sprints houleux du Giro. L'apprentissage continue pour le champion du monde Espoirs, qu'on espère voir plus à la fête lundi, avant le transfert vers l'Italie. Bien avant ce dénouement une nouvelle fois favorable au Britannique, trois hommes avaient tenté leur chance, dès le 7e des 206 kilomètres au programme de ce deuxième opus danois : le Belge Olivier Kaisen (Lotto), le Colombien Miguel Rubiano (Androni) et l'Italien Alfredo Balloni (Farnese). Le trio, qui a compté une avance maximale de 13'15" au 56e km, a été repris à 40km de l'arrivée. C'est ensuite le local Lars Bak (Lotto) qui a montré son maillot. En vain. Des coups de bordures étaient redoutés. Il n'y en a pas eus, le vent ne soufflant pas assez fort ce dimanche sur le littoral danois.
Victime d'un saut de chaîne à huit kilomètres de l'arrivée, l'Américain Taylor Phinney (BMC) s'est lui fait une belle frayeur mais est parvenu à combler son retard pour sauver son maillot rose. L'étape de lundi, un circuit (190 km) dans la ville de Horsens, devrait favoriser une deuxième arrivée au sprint. Inutile de dire que Mark Cavendish s'avancera une nouvelle fois en favori.
LE TOUR D'ITALIE 2012 EST A SUIVRE EN DIRECT SUR EUROSPORT ET SUR LE PLAYER EUROSPORT