Julian Alaphilippe se retrouve avec un plâtre à la main droite pendant trois semaines. Et dans un rôle de spectateur frustrant de cette fin de saison. Mais deux jours après avoir "pensé au pire" lors de sa chute sur le Tour des Flandres comme il l'avoue, le champion du monde a le moral. "Maintenant, je peux dire que j'ai eu un peu de chance même si je ne peux m'empêcher de penser à ce qu'il aurait pu se passer si j'avais pu continuer ma course", explique-t-il dans un communiqué publié par son équipe. "Mais au final, je suis content d'avoir eu l'opportunité de découvrir cette course en tant que champion du monde. Ça me donne envie de voir plus et je peux vous dire que je veux y retourner l'année prochaine".

En vainqueur d'exception, Julian Alaphilippe prend déjà rendez-vous. Et en attendant, le coureur de l'équipe Deceuninck peut savourer sa saison 2020. "Mon année a été spéciale. Belle et bizarre à la fois. J'ai eu des moments fantastiques, d'autres mauvais. Ça a été les montagnes russes, sur et hors du vélo", résume-t-il.

Cyclisme
Pinot et Démare restent les patrons : La Groupama-FDJ valide son effectif pour 2021
IL Y A 7 HEURES

Le soleil d'Alaphilippe : Mais que faisait cette moto à cet endroit ?

Du pur cyclisme

Endeuillé par la disparition de son père en juin, Alaf a en effet su se surpasser pour marquer l'histoire durant cette saison bouleversée par la pandémie du Covid-19. D'abord en allant chercher une nouvelle étape du Tour de France pour porter le maillot jaune durant trois jours, avant d'atteindre son Graal avec le sacre mondial à Imola. "Remporter le titre de champion du monde a été le 'highlight' de ma saison, car devenir champion du monde était un rêve. Et si vous ajoutez à cela ma victoire d'étape sur le Tour de France, les trois joueurs en jaune et mon succès à la Flèche brabançonne, je suis vraiment content du tableau final", reconnaît encore le premier Français sacré champion du monde depuis Laurent Brochard en 1997.

Satisfait à juste titre de sa saison malgré cette dernière chute et quelques désillusions à l'image de son déclassement lors de Liège-Bastogne-Liège, Julian Alaphilippe va maintenant se soigner et recharger les batteries pour la suite qu'il attend avec une impatience non dissimulée. "L'année prochaine, je veux faire honneur à ce magnifique maillot autant que possible, c'est pour cela que je veux retourner sur le Tour des Flandres, annonce-t-il sur le site de l'équipe belge. La course m'a fait réaliser à quel point les pavés pouvaient me manquer. Je les adore. C'est un type de course tellement différent. Plus sauvage, brutal, nerveux et dur. C'est vraiment spécial. Et du pur cyclisme". De quoi avoir hâte d'être en 2021.

Sivakov : "J'étais dégoûté pour Alaphilippe, mais c'est dur aussi pour le motard"

Cyclisme
La délivrance trois mois après le cauchemar : Jakobsen est remonté sur un vélo
HIER À 20:55
Cyclisme
Chérel victime de multiples fractures après une chute à l'entraînement
HIER À 20:23