L'Union cycliste internationale a "rejeté fermement toute insinuation d'un 'soudain acharnement'", au sujet de ces contrôles opérés juste après la campagne réussie par les coureurs d'Astana dans les classiques ardennaises (victoires d'Enrico Gasparotto dans l'Amstel Gold Race et de Maxim Iglinskiy dans Liège-Bastogne-Liège), selon des propos recueills par l'AFP auprès d'un porte-parole.
"L'UCI confirme que les contrôles antidopage effectués au Tour de Romandie sur l'équipe kazakhe parmi d'autres, ont été pratiqués dans le respect des règlements en vigueur et découlent des stratégies habituelles du programme du passeport biologique, a affirmé Enrico Carpani. L'UCI déplore les propos de M. Bontempi qui ne contribuent certainement pas à la sérénité de la lutte antidopage, un acquis unanimement reconnu du sport cycliste. La seule conséquence des ces réactions aboutit à des interprétations complètement erronées, comme celle suivant laquelle les inspecteurs de l'UCI auraient procédé à des fouilles au sein de cette équipe".
Le porte-parole de l'UCI a conclu en "rejetant évidemment toutes ces interprétations absolument contraires à la réalité des faits".
Cyclisme
Une guerre des points : Comment la réforme du World Tour va influer sur la saison 2022
IL Y A 7 HEURES
Cyclisme
Après Bernal, Rivera chute à l'entraînement en Colombie et souffre de plusieurs fractures
IL Y A 9 HEURES
Cyclisme
C’est la reprise : voici les maillots des équipes World Tour pour la saison 2022
IL Y A 11 HEURES