AFP

Kirchen fait son numéro

Kirchen fait son numéro
Par Eurosport

Le 23/04/2008 à 13:30Mis à jour

Auteur d'une impressionnante montée du Mur de Huy, le Luxembourgeois Kim Kirchen (High Road) a remporté la Flèche Wallonne mercredi. Il devance l'Australien Cadel Evans (Silence-Lotto) et l'Italien Damiano Cunego, vainqueur de l'Amstel Gold Race dimanche.

Enfin ! Kim Kirchen tient sa première victoire majeure. Le Luxembourgeois, dont la progression est constante depuis quatre ans, a décroché la timbale au sommet du Mur de Huy. Lui, l'outsider, a damé le pion à tous les favoris, de Rebellin à Cunego en passant par Valverde, inexistant dans l'ascension finale. Kirchen (High Road), longtemps en embuscade, a surgi à moins de 200 mètres de l'arrivée pour sauter Cadel Evans. L'Australien avait effectué la majeure partie de l'ascension en tête avant de baisser pavillon devant le jump du Luxembourgeois.

Pour Kirchen, il s'agit à 29 ans d'une consécration. Il y a trois ans, il avait pris la deuxième place de la Flèche. Repéré par Giancarlo Ferretti qui l'avait fait venir chez Fassa Bortolo en 2003, il avait ensuite rejoint T-Mobile et son armada. Jouant souvent les équipiers de luxe, il guettait ce grand succès depuis un moment. On l'avait vu très en forme récemment lors du Tour du Pays basque, où il s'était adjugé deux étapes la semaine dernière. Les hommes forts dans le Nord de l'Espagne brillent souvent sur les Ardennaises. Kirchen l'a confirmé.

Valverde a explosé

Comme souvent, la Flèche a fini par se résumer à une course de côte entre costauds. Les échappées, nombreuses, n'ont jamais donné l'impression de pouvoir aller au bout, sur une chaussée détrempée par les averses dans la deuxième moitié de la course. Celle-ci a vraiment démarré après 100 kilomètres, avec l'offensive d'une vingtaine de coureurs, parmi lesquels Philippe Gilbert, Andy Schleck ou Andryi Grivko, qui sera le dernier à rendre les armes. Contraint de mener une longue poursuite, le peloton a bien géré son effort, ne laissant jamais plus de trois minutes de marge aux fuyards.

Finalement, après un regroupement général dans la Côte de Ahin, avant-dernière difficulté du tracé, le Suédois Gustav Larsson (CSC) lançait la contre-attaque, bientôt rejoint par l'Allemand Fabian Wegmann (Gerolsteiner) et le Russe Alexandre Efimkin (AG2R). La chute de Larsson, freinant Efimkin, laissait Wegmann seul en tête au pied du Mur de Huy. Mais le champion d 'Allemagne n'avait plus rien dans le pédalier... Evans, Kirchen et les autres pouvaient entrer en scène.

Derrière le grand vainqueur du jour, il y a battu et battu. Damiano Cunego, troisième, confirme sa forme éclatante. A défaut de signer le triplé ardennais, le Véronais de la Lampre sera néanmoins le grand favori de Liège-Bastogne-Liège, dimanche. L'avenir proche d'Alejandro Valverde demeure en revanche plus incertain. L'Espagnol, troisième de l'Amstel, a explosé dans le Mur, à la surprise générale, pour terminer au-delà du Top 20, où l'on trouve deux Français en bonne place: Benoît Vaugrenard (Française de Jeux), 20e, Jérôme Pineau (Bouygues), 11e et juste devant lui l'épatant John Gadret, qui a su se frayer jusque dans les 10 premiers (10e). Un bilan plus qu'honorable dans un contexte si relevé.

0
0