Eurosport

Mark Cavendish: "J'étais une solution de remplacement"

Cavendish: "J'étais une solution de remplacement"
Par Eurosport

Le 02/11/2012 à 18:12Mis à jour Le 02/11/2012 à 18:17

Déjà deux semaines que Mark Cavendish a quitté Sky pour s'enrôler avec le bataillon Oméga Pharma-Quick Step. Déjà deux semaines et pourtant les cendres sont toujours chaudes. Dans un entretien assez corrosif à The Telegraph, l'homme de l'île de Man revient sur les raisons de son départ et sur le manque de reconnaissance au sein d'une équipe qui rêve en jaune uniquement.

Sans doute, les directeurs sportifs avaient jugés trop audacieux ou trop périlleux de convoiter les deux tuniques. Mais l'ancien maillot arc-en-ciel se défend: " J'ai toujours placé la barre très haut. Chris Froome aurait pu remporter deux étapes en plus, j'aurais moi-même pu en gagner deux autres et Sky aurait aussi eu le maillot jaune et le maillot vert. Nous aurions pu le faire sans pour autant prendre des risques au détriment du maillot de leader."  Mais Cavendish est un grand garçon maintenant et il comprend vite que ses plans ne seraient pas mis à exécution. "J'étais juste une solution de remplacement confirme-t-il.  Quand on rentrait à l'hôtel un soir, j'ai réalisé qu'on ne courait pas pour les deux maillots (le jaune et le vert), mais bien pour un seul."

Une équipe à son service

Alors il ne faut pas longtemps au Cav' pour se décider. C'est que ça gamberge dans  sa tête! Il lui faut une équipe entièrement dévouée. Et il ne voit qu'une possibilité: Oméga Pharma-Quick Step. Ah bon? Avec Tom Boonen, Tony Martin et Gerald Ciolek? Sans même prendre le temps de cligner des yeux, le Britannique signe. Il faut dire qu'elle n'est pas folle la guêpe! En entrant dans la formation belge, le coureur se rapproche de Brian Holm et Rolf Aldag, ses anciens directeurs sportifs chez HTC. Et puis, à 32 ans, Tom Boonen est plutôt sur le déclin. Tony Martin, quant à lui, était son coéquipier chez HTC et ça avait plutôt bien fonctionné entre les deux hommes.  Pas d'obstacle, il fonce.

Pour l'ancien champion du monde, l'horizon semble enfin se dégager. Il a repris une place qui lui revient de droit. "En 2013, je roule avec une nouvelle équipe. Chez Omega Pharma-Quick Step j'aurai suffisamment d'aide lors des sprints. Ce n'était pas le cas en 2013. Ils m'aideront aussi lors des étapes de montagne où je vais souffrir  assurément" a déclaré Cavendish. Le maillot vert est déjà bien présent dans sa tête pour le centenaire, cela va sans dire. Mais, petite nouveauté, le Manx Missile espère briller dès la première étape. Et qui dit s'imposer le premier jour, dit forcément que "le maillot jaune est un enjeu." Audacieux. Mais pas complètement fou car après tout, aucun défi n'est impossible pour l'homme sacré meilleur sprinteur de tous les temps.

0
0