Getty Images

Mondiaux 2013 - Florence: Un parcours pour hommes forts

Une affaire de costauds
Par Eurosport

Le 28/09/2013 à 21:04Mis à jour Le 29/09/2013 à 12:34

Si la course au maillot arc-en-ciel parait très ouverte dimanche à Florence, une chose est déjà certaine: le parcours toscan, sélectif, sacrera un homme fort.

Il y a un an, le parcours du Championnat du monde à Valkenburg était considéré comme particulièrement sélectif. Il l'était. Philippe Gilbert l'avait mis à profit pour décrocher le maillot arc-en-ciel. Douze mois plus tard, le Mondial change de pays, mais pas de nature. Le tracé dessiné autour de Florence est à nouveau taillé pour les puncheurs, voire les grimpeurs. Pour ceux qui aiment les bosses en tout cas. On devrait retrouver les mêmes protagonistes, ceux qui brillent sur les classiques ardennaises. Ceux qui ont brillé l'an passé aux Pays-Bas.

Selon le nouveau schéma en vigueur, les coureurs débuteront par une partie en ligne de 106 kilomètres, avant d'aborder le circuit à proprement parler. Long de 16,6 kilomètres, il sera emprunté à dix reprises. Deux difficultés principales au menu sur ce circuit:

  • La montée de Fiesole: Située au Km6, longue de 4,3 kilomètres à 5 % de moyenne avec un passage à 9% sur la portion la plus pentue.
  • La montée de Salvati: Située au km 11,5, beaucoup plus courte que la précédente, seulement600 mètres, mais aussi plus difficile, à 10% de moyenne et un passage à 18%.

Enfin, à trois kilomètres de l'arrivée, un dernier raidard de 200 mètres à 10%, la Via Trento. Au final, à l'exception des 1500 derniers mètres du circuit, il n'y aura quasiment jamais un mètre de plat sur ce profil. On peut donc s'attendre à une course particulièrement usante et exigeante, d'autant qu'à la difficulté s'ajoutera la longueur: 272 kilomètres à couvrir au total. Sur un tel tracé, seul un homme (très) fort pourra succéder à Philippe Gilbert au palmarès. Les puncheurs ont en tout cas intérêt à en profiter. Les prochaines éditions du Mondial s'annoncent nettement moins difficiles que celles de Valkenburg ou Florence. En 2014, le parcours sera modérément difficile en Espagne, à Ponterrada. En 2015 (Richmond, Etats-Unis) et 2016 (au Qatar), il sera même quasiment tout plat.

Eurosport