Absent de la sélection initiale, Benoît Cosnefroy défendra finalement ses chances lors de la course en ligne hommes des Mondiaux de cyclisme ce dimanche. Ce rappel signifiait qu'un coureur français devait laisser sa place. Alors que Bruno Armirail et Rémi Cavagna, déjà sur place à Wollongong, étaient pressentis pour être remplacés par le coureur normand d'AG2R Citroën, c'est finalement le deuxième cité qui a été écarté pour l'épreuve.
Ce mercredi, la fédération française de cyclisme a communiqué la composition d'équipe officielle pour la course de ce dimanche : Julian Alaphilippe, Bruno Armirail, Romain Bardet, Benoît Cosnefroy, Christophe Laporte, Valentin Madouas, Quentin Pacher, Florian Sénéchal et Pavel Sivakov. Le puncheur de l'équpe AG2R-Citroën est donc bien l'invité surprise et il vient ajouter son nom à la liste des possibles leaders pour cette équipe de France.
Mondiaux sur route
Van der Poel condamné à 1 500 dollars d'amende après son altercation
IL Y A 5 HEURES
D'humeur badine ce mercredi pour la conférence de presse de l'équipe de France, le Normand a joué du débat autour de sa participation. Celui qui avait prévenu Thomas Voeckler en juin qu'il ne désirerait pas participer aux championnats du monde cette année, a vu le sélectionneur l'appeler après sa victoire magistrale au GP de Québec. Et tout a changé.

Co-leader des Bleus ?

"J'aurais mal fait mon boulot si je ne l'avais pas appelé", confie Voeckler qui savait l'attachement du coureur au maillot de l'équipe de France. Cosnefroy en équipe de France, c'est deux participations aux championnats d'Europe (3e cette année) et deux aux championnats du monde. En 2021, il avait d'ailleurs été partie prenante du deuxième titre de Julian Alaphilippe... et de la fête mémorable qui avait suivi.
"Québec a changé beaucoup de choses, a assuré Cosnefroy. C'était ma décision de ne pas venir. Après cette victoire, ça a libéré pas mal de choses. J'ai parlé avec Thomas Voeckler, il savait que je n'étais pas fermé, c'est vraiment une fierté de toujours tout donner quand je porte ce maillot." Avec la forme qu'il tient mais aussi ses qualités, le deuxième de l'Amstel Gold Race cette année ne vient pas pour faire seulement l'équipier.

Annoncé vainqueur puis finalement 2e derrière Kwiatkowski : l'arrivée frustrante de Cosnefroy

Sur un parcours plus difficile que prévu de l'avis de tous les Français, femmes comme hommes, l'équipe tricolore aura une tactique différente par rapport à Imola 2020 et Louvain 2021. Dans ce jeu, le Normand espère bien pouvoir jouer son rôle et les Bleus compteront forcément sur lui pour dynamiter la course, que ce soit loin ou proche de l'arrivée. Et dimanche, Benoît Cosnefroy aura un petit supplément d'âme car avoir pris la place de Rémi Cavagna lui confère une petite responsabilité supplémentaire.
Mondiaux sur route
Alaphilippe, le retour à la vie normale
IL Y A 20 HEURES
Mondiaux sur route
Laporte, la belle surprise : "Quand j'ai passé la ligne, je ne savais pas où j'étais"
HIER À 11:58