Bernard Hinault, qui est le favori de ces Championnats du monde ?
Bernard Hinault. : "Ah c'est pas évident. Celui qui est capable de dire aujourd'hui qui va gagner, je lui paye des frites ! Le parcours n'est pas facile avec toutes ces sorties de virages, les relances, c'est très technique. Il ne faut pas avoir peur de prendre les virages un peu vite. Et puis il y a la grande bosse et la petite qu'ils vont faire douze fois. Il faut se la taper ! On a un paquet de champions qui marchent. Entre Van der Poel, Pogacar, Evenepoel, Van Aert et les nôtres qui peuvent mettre le bazar."
Mondiaux sur route
Leur champion est de retour : Evenepoel accueilli en héros à Bruxelles
27/09/2022 À 17:06
Comment voyez vous les chances françaises ?
B.H. : "Si Julian (Alaphilippe) avait été dans les bonnes conditions, il aurait été favori. C'est un parcours idéal pour lui. Là on ne sait pas trop où il en est. Il faut absolument qu'on ait un ou deux mecs devant. Car Van Aert, il a perdu le Championnat du monde l'an dernier et il voudra se rattraper. La vengeance est un plat qui se mange froid. Il y a Evenepoel aussi, il faut juste qu'ils ne se battent pas entre eux. On va avoir un très beau Championnat du monde. Et celui qui va gagner ce sera un costaud."
Prenez-vous plaisir à suivre cette nouvelle génération ?
B.H. : "Ce qui est fabuleux avec les nouveaux, c'est qu'ils ne se posent pas de question. Pas de complexes ! C'est boum, boum, boum. Van Aert à Calais (lors du dernier Tour de France), ce n'était pas prévu comme ça. Il a mis les gaz et puis il est parti. Ce qui me fait encore rêver dans le vélo aujourd'hui, c'est ça. Pogacar pareil. Quand il attaque dans les Alpes sous la pluie, l'étape qui arrive au Grand-Bornand (sur le Tour de France 2021). Formidable ! Il s'est peut-être fait avoir cette année. Mais quel Tour de France ! Tu ne sais jamais ce qui va se passer. S'ils gardent cet esprit d'attaquer à tout-va, on a du rêve pour dix ans."
Mondiaux sur route
Van der Poel et l'affaire des Mondiaux : "Je n'aurais pas dû faire ça"
27/09/2022 À 15:34
Mondiaux sur route
Julien Bernard : "Alaphilippe est ce lien qui donne envie aux coureurs de se défoncer"
26/09/2022 À 19:37